Aller au contenu principal

[Salon International de l’Agriculture] La Haute-Vienne fait un doublé de champions Limousins à la Porte de Versailles

Le Gaec Pimpin et le Gaec Camus père&fils sont montés ensemble sur le podium pour les prix de championnat. Le prochain grand rendez-vous de la Limousine sera le national aux quatre jours du Mans avant d’être race à l’honneur lors du Sommet de l’élevage 2023.

« C’est vraiment le Salon des retrouvailles. On était tous très heureux de pouvoir retrouver la porte de Versailles après un an d’absence. » soulignait Jean-Marc Alibert, président de l’OS France Limousin Sélection à l’occasion du dernier concours général. « Nous avions un total de près de 200 animaux qui nous ont préalablement été proposés pour participer à ce concours, mais seulement 40 places ! Pour les femelles nous avons donné priorité aux vaches suitées. »

Tout au long de ses commentaires des différents lauréats des sections de ce concours, Sylvain Boyer éleveur en Haute-Vienne et juge unique des quatre sections de femelles et trois sections de taureaux a mis en avant les différents critères clé qui lui ont permis de classer les animaux en lice.

Qualités de dessus et de bassin

Il s’est longuement attardé sur la qualité des bassins, les épaisseurs de dessus, la bonne locomotion comme faisant partie de ses priorités tant pour les femelles que les mâles.

Et d’insister également sur les qualités des pis des différentes reproductrices en lice : « De bonnes aptitudes laitières accompagnés de trayons facilement préhensibles pour faciliter la prise de colostrum pour les veaux nouveaux-nés. » Sans occulter bien évidemment l’importance de la qualité du veau accompagnant sa mère lors de son jugement. « Pour les vaches suitées, je n’ai pas jugé un mais deux animaux ! Et Jabelle la Championne de cette édition 2022 a une très belle suite et c’est manifestement une fontaine de lait. Ce n’est pas la plus volumineuse des vaches en lice mais elle a un très beau bassin. Et de mettre également en avant la qualité du pis de cette vache de sept ans. Quand à Maréchal, le Champion c’est lui « qui présente le meilleur compromis tout en se déplaçant très bien. » Et d’insister également sur son très beau type racial. « Un taureau très blond, bien éclairé, avec de la finesse. »

Lire aussi : Un concours au coeur de Limoges pour aller à la rencontre du consommateur

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

bovins feedlots Etats-Unis
Des milliers de bovins meurent de stress thermique dans des feedlots aux Etats-Unis
Suite à une vague de chaleur associée à de l’humidité et à l’absence de vent des milliers de bovins sont morts cette semaine dans…
Le plafond de 120 UGB primables par travailleur avec transparence, couplé à un écrêtement au-delà de 1,4 UGB de plus de seize mois par hectare SFP -— la SFP étant calculée ici de la même façon que pour l’ICHN, vont concerner beaucoup d'élevages.
Première approche de la nouvelle PAC sur des cas-types bovins viande
La réforme du premier pilier de la PAC flèche les systèmes allaitants vers l’engraissement. Dans bien des cas, les élevages…
Emmanuel Marcel, directeur des sections Auvergne et Centre de Sicarev.coop. "La production a nettement reculé en Allemagne et contribue à tirer le marché."
Pourquoi le prix des bovins mâles progresse depuis fin 2021
Depuis la fin de l’été 2021, le prix des jeunes bovins affiche une progression ininterrompue. Elle a fini par se transmettre aux…
[Ventes de Lanaud] Le top price à 26 100 euros pour un reproducteur limousin
Fin de saison sur un record, pour les bovins reproducteurs de race Limousine issus de la station de qualification de Lanaud. La…
Feder annonce la mise en place de contrats jeunes bovins et expérimente l’agriphotovoltaïsme
Issu de la fusion de plusieurs coopératives, le groupe Feder fête ses 10 ans et s’impose comme un des principaux acteurs français…
Le croisement avec une race précoce comme l’Angus permet d’obtenir des carcasses plus légères avec un bon état d’engraissement, tout en réduisant la durée d’engraissement et donc les charges. (prendre photo RBV 264 nov 2018 p 34)
Engraisser des bovins plus précoces avec des fourrages grossiers
En jouant sur le type génétique (croisement Angus x Salers) et en optimisant la valeur alimentaire des fourrages, il est possible…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande