Aller au contenu principal

[Salon de l'agriculture 2022] Œillet et Jovial sont les champions Rouge des Prés

Vendredi 4 mars 2022, la Rouge des Prés a clôturé la journée de concours. Deux juges, Éric Brémaud, éleveur dans les Deux-Sèvres assisté de Victor Brasseul, éleveur dans la Sarthe ont départagé les 16 animaux. La race a sélectionné des animaux représentatifs des choix de sélection de la race. Des animaux plus fins ont été mis en avant.

Le prix de championnat mâle a été décerné à Œillet (Hortensia x Jacky), appartenant à David Cadet (Mayenne). C’est un taureau très long avec une belle couleur et une cuisse longue.

Jovial a reçu le prix de championnat femelle. Cette vache suitée appartient à l’Earl Gervais, du Maine-et-Loire. Avec une belle finesse d’os, de la taille et du développement, elle dispose d’un bassin exceptionnel.

 

 

Une section bouchère a été organisée pour la seconde fois à Paris. Trois femelles, issues de taureaux d’insémination, ont ainsi été mises en compétition. C’est la vache de Claude Marais, éleveur en Mayenne et plus lourde du concours qui a remporté le premier prix. « C’est une vache très bien finie qui dispose de beaucoup de longueur. » Les trois femelles ont été vendues à deux bouchers bretons, Nicolas Combot, au Leclerc de Saint-Paul-de-Léon (Finistère) et Antoine Morice, chef boucher Super U Plouharmel (Morbihan), tous deux juges de ce prix.

 

Le président de la Sica Rouge des Près, Christian Perrin s’est voulu optimiste pour le futur de la race en pleine restructuration. « Je veux des éleveurs solidaires. On doit retrouver des animaux homogènes. Ensemble on va relever ce défi. »

Prochain rendez-vous, le 13 avril à la Sica pour une vente de reproducteurs.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

La production de veaux sous la mère n’a pas vu d’embellie sur ses cours contrairement aux autres productions d’élevage.
Le veau sous la mère subit de plein fouet la crise
Confrontée à la progression des prix du maigre et à l’érosion du nombre de producteurs, la filière veau sous la mère est inquiète…
« On voulait un système de barrière qui nous aide à canaliser des lots de bétail entre des bâtiments. Mais on voulait aussi quelque chose de mobile et facile à déplacer. » expliquent Pierre et Alexandre Coudour. Père et fils ont pour cela mis au point cette barrière de 4 mètres de long contre laquelle peut venir se rabattre deux barrières de 3 mètres soit 10 mètres une fois dépliées. Ce n’est pas pour autant un outil de contention à proprement ...
"J'ai fabriqué une barrière mobile pour canaliser les bovins"
Au Gaec des Belins à Saint-Forgeux-Lespinasse, dans la Loire, une barrière mobile dépliable facile à déplacer aide à canaliser…
La sécheresse fait craindre une décapitalisation même dans des départements du sud Massif central jusque-là épargnés par ce phénomène.
La sécheresse fait craindre une décapitalisation accrue en élevage bovins viande
En élevage bovins viande, la nécessité d’ajuster les cheptels aux stocks de fourrages risque d’aggraver la décapitalisation. Il…
[Hausse des charges] Les stratégies possibles pour un système naisseur-engraisseur
La progression du prix des bovins peine à suivre celle des intrants. Littoral normand a chiffré pour l’année en cours des…
Le Gaec Camus Père et Fils s’est illustré lors des 72 heures de la Limousine
  L’édition 2022 du concours national Limousin s’est tenue pour la première fois dans la Sarthe, dans le cadre de la Foire du…
Le marché européen du jeune bovin bien orienté
En Allemagne et en Italie, les cours des jeunes bovins ont entamé leur hausse saisonnière. Entre une offre globalement limitée et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande