Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

[Salon de l'agriculture 2020] Minette et Layon sont les champions de la race Parthenaise

Sous la bannière de France Parthenaise, la nouvelle structure raciale, Minette de l'Earl Danet Morel et Layon du Gaec Loval sont devenus champions. C'était une première participation au Concours Général Agricole pour ces deux élevages.

Le juge unique Mathieu Picauville s’est appliqué sur les fondamentaux de la race - le développement musculaire dans l’arrière main et le dos, avec des rebondis, des largeurs et des épaisseurs - et sur les qualités d’élevage avec notamment la largeur du bassin, la facilité pour se déplacer et la qualité de la mamelle. " La cohérence est forte entre les choix de sélection pour l'élevage et les finalités bouchères que j'ai prises en compte dans le jugement tout au long du concours" a t'il souligné.

concours général agricole race Parthenaise

A l'occasion de ce concours, ont été dévoilés le nouveau nom et le nouveau logo de la structure issue depuis septembre de la fusion de l’OS Parthenaise avec l’Association de promotion de la viande parthenaise (APVP), qui gère le label rouge racial. Il s'agit de France Parthenaise. Olivier Parent et Didier Dupuis en sont les co-présidents et cette structure porte le projet de création de la maison de la Parthenaise.

Côté palmarès, Fanfare du Gaec Delion (Deux-Sèvres) a décroché un rappel de championnat. C'est une vache très fine et très équilibrée avec beaucoup de largeurs. La championne 2020 est Minette, appartenant à l'EARL Danet Morel (Morbihan). Elle est très élégante, avec un bon format, et avec une largeur aux trochanters exceptionnelle. Chez les mâles, le gagnant est un taureau très harmonieux, très fin et sans défaut. Layon est un fils de Hachisch et Friction appartenant au Gaec Loval (Maine-et-Loire). Un 1er prix de section a été décroché par Merlin, du Gaec la Gironaise (Vendée). Il est complet, avec beaucoup de viande dans l’arrière main et de très belles qualités de race.

Le prix de synthèse est revenu à Havane, appartenant à Denis Legeay (Maine-et-Loire). C'est une reproductrice d’exception, déjà montée à de nombreuses reprises sur les podiums. Havane a beaucoup de morphologie, et elle a produit neuf veaux en six vêlages avec un IVV de 349 jours sur ca carrière. Et elle est dotée d’un Ivmat de 125.

Une bien belle section de six vaches de boucherie Label Rouge a été d'autre part présentée, avec un 1er prix pour Jaffa, du Gaec le Chatelet (Deux-Sèvres).

Et le challenge des organismes de sélection a récompensé cette année le Gaec Bournigal (Vendée). A la 2ème place arrive Dominique Brémond (Maine-et-Loire) et à la 3ème place le Gaec de Riolan (Deux-Sèvres).

Enfin, un petit clin d'oeil et un grand merci de la part de tous les éleveurs (auxquels s'associe la rédaction de Réussir Bovins Viande) a été adressé à Didier Poireau, figure emblématique de la technique en race Parthenaise, qui fait valoir ses droits à la retraite. Ce dernier en a profité pour saluer la super ambiance qui règne entre les éleveurs de Parthenaise, et la réussite que représente le développement de la race ces trente dernières années. Actuellement, on compte environ 50 000 naissances par an en race Parthenaise.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Cédric Mandin, en Gaec avec son frère François à Sainte-Cécile, en Vendée. © C. Mandin
Cédric Mandin : "nos vaches attendent dans la stabulation"
Pour manifester sa colère face à la baisse du prix des bovins finis, Cédric Mandin, éleveur en Vendée et secrétaire général de la…
Florent Calmès. « Je travaille plus sur le coût de production que sur le GMQ. » © B. Griffoul
Chez Florent Calmès : simplifier le travail pour gérer seul un cheptel de 125 vaches
Florent Calmès, installé dans l’Aveyron, ne fait pas de compromis sur le résultat économique mais a fortement simplifié le…
steak et saucisse
Les mots « saucisses » et « steaks » réservés aux seuls produits carnés
L’Assemblée Nationale a adopté mercredi 27 mai une loi pour renforcer la transparence de l'information du consommateur sur les…
EffiViande : un projet au service du maintien de l’élevage bovins allaitants
Piloté par l’Institut de l’élevage, le projet EffiViande vise à co-construire des systèmes de production de viande bovine…
Quentin Alteyrac. « Les 280 hectares conduits en pâturage de précision représentent le cœur de la ferme. Ils sont d’un seul tenant. Seule une route avec peu de passages sépare la partie garrigue, exposée Sud, de la partie prairie exposée Nord. Chaque parcelle a son point d’eau. » © Ferme de Fajac
Quentin Alteyrac dans l'Aude : « améliorer l’efficience du système dans son ensemble »
Dans l’Aude, sur la ferme de Fajac, gérée par Quentin Alteyrac, lorsque le système tout herbe a été modifié pour mettre en place…
Les animaux sans cornes issus des huit élevages sont souvent achetés par des élevages hors base de sélection qui ont vite analysés leurs atouts en donnant souvent leur préférence à de jeunes taureaux d’une morphologie de type « mixte » ou « mixte-viande ». © DR
Sélectionner plus efficacement des Limousines sans cornes
Huit élevages de la Haute-Loire, de la Loire et de la Nièvre se sont regroupés au sein du Groupe sans cornes des Sommets, pour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande