Aller au contenu principal

RUUD : un prototype de robot anti-rumex pour prairies

« Ce robot anti-rumex a été mis au point à la demande d’éleveurs en agriculture biologique », note Frits van Evert, l’un des concepteurs.
« Ce robot anti-rumex a été mis au point à la demande d’éleveurs en agriculture biologique », note Frits van Evert, l’un des concepteurs.
© C. Delisle

Deux chercheurs de l’université de Wageningen, aux Pays-Bas, ont mis au point un prototype de robot destructeur de rumex qu’ils sont venus présenter aux Terrenales (Maine-et-Loire), organisées par la coopérative Terrena. Il a fallu dix années de travail pour élaborer cette machine, baptisée Ruud.

« Ce robot fonctionne de manière autonome, dans ses fonctions et déplacements, sur les parcelles. Pour cela, il est impératif de prédéfinir grâce à un satellite, la limite de la parcelle à parcourir. Le Rudd est équipé d’une balise GPS afin de suivre ce chemin prédéterminé », explique Frits van Evert, l’un des deux concepteurs. Une caméra, montée sur l’appareil, lui permet ensuite de détecter les rumex situés sur son passage. Ce repérage s’effectue grâce à la différence de texture entre l’herbe et le rumex, dont les feuilles sont beaucoup plus grandes. L’idéal est d’intervenir trois à quatre semaines après la fauche. Une fois le rumex localisé, un bras équipé d’un dispositif de broyage (une double lame rotative) se positionne au-dessus de la vivace pour la détruire jusqu’à la racine et ce, à quinze centimètres de profondeur. Trente secondes sont nécessaires entre la détection et le broyage. Les chercheurs estiment qu’une à deux heures par hectare sont requises pour traiter une parcelle, en fonction du degré d’infestation.

Selon les essais conduits aux Pays-Bas, le taux de repousse après ce traitement mécanique, est faible. Le dispositif est efficace en prairies de graminées mais reste perfectible en prairies associées (ray-grass et trèfle par exemple). Des améliorations sont également à apporter en termes de rapidité de travail et de consommation d’énergie. « Le robot fonctionne pour le moment avec un moteur diesel. On envisage d’utiliser un moteur électrique pour le fonctionnement de la foreuse », précise le chercheur. Un problème peut par ailleurs se poser au niveau de l’enfoncement de cette dernière, du fait de sols plus meubles aux Pays-Bas qu’en France. Ce dispositif devrait être disponible d’ici deux ans. Il coûte aujourd’hui 25 000 euros.

Pour en savoir plus

www.ruud.wur.nl

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Profiter d’une conjoncture plus favorable à la viande bovine pour bâtir un vrai projet de filière
Face à des volumes de production qui s’étiolent et à une pyramide des âges des éleveurs devenue préoccupante, les participants au…
David Lachassagne a apprécié la rusticité et le rendement en grain et paille de l'orge hybride.
« J’ai choisi de ne récolter l’orge hybride qu’en grain et paille »
David Lachassagne, éleveur de charolais à Givarlais dans l’Allier, a testé cette année l’orge hybride sur trois hectares. Vu son…
Génisses ayant vêlées à deux ans - archives. La stratégie « vêlages à deux ans » stricte ne concerne que 1,3 % des troupeaux allaitants.
Vêlage à deux ans : une piste d’intérêt en bovins viande
En France, le vêlage à deux ans est très peu pratiqué en élevage allaitant. Pourtant, il permet d’améliorer l’efficience des…
Plusieurs paramètres entrent en jeu pour analyser la différence de rentabilité des systèmes, à commencer par le coût de production.
Les systèmes d’avenir existent déjà en élevages bovins viande !
Après avoir mis en avant les facteurs de variabilité de la rentabilité des exploitations bovins viande des Pays de la Loire et…
Une enchère record à 15 400 € pour un futur reproducteur Charolais prometteur
Une vente aux enchères conjointement organisée par Charolais Expansion et le herd book charolais à l’occasion du dernier concours…
De nouvelles catégories pour les veaux mâles charolais engagés sur des concours reconnus par le Herd Book Charolais
Les 9 et 10 septembre prochain, la race Charolaise se donnera en spectacle sur le site du Marault à Magny-Cours dans la Nièvre.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande