Aller au contenu principal
Font Size

Limousin
Revenu 2005 en nette progression pour les naisseurs

Dans le Limousin, pour l´année 2005, le prix du carburant, la modulation et l´importance du stabilisateur pénalisent la hausse des revenus même si les naisseurs s´en sortent bien.


L´actualisation à la con-joncture économique de l´année 2005 des différents systèmes technico-économiques suivis par les réseaux d´élevage Bovin Limousin fait état d´évolution de revenus assez contrastés suivant le type de productions pratiquées. Il est tout d´abord souligné la bonne tenue des prix des animaux tout au long de l´année 2005 tant sur le marché du maigre que sur celui des gros bovins de boucherie. Cette évolution favorable ne devant pas pour autant masquer le tassement observé sur la campagne 2005 de l´évolution des cours des veaux sous la mère, même si du fait des précédentes années de hausse, cette production enregistre encore des niveaux de prix favorables à 7,80 ?/kg de carcasse en moyenne pour les mâles et les femelles. Ces évolutions font que « le produit lié aux ventes bovines augmente de 1,3 % chez le producteur de veaux de lait sous la mère, de 5,5 % chez le naisseur-engraisseur de type « Lyon » à double saison de vêlage et atteint + 8,5 % chez le système naisseur strict ».
Le stabilisateur important pour les PSBM en 2005 a une forte incidence dans la diminution du montant des aides compensatoires, tout particulièrement chez les naisseurs-engraisseurs. ©F. d´Alteroche

Aides compensatoires à la baisse
Du côté du montant des aides compensatoires, l´évolution est à la baisse dans tous les systèmes de production. Du côté des charges, la tendance est à la hausse et l´augmentation varie de 2 à 3 % suivant les systèmes avec en particulier la hausse sensible du poste carburants et engrais. Au final, expliquent les réseaux d´élevage Limousin, entre 2004 et 2005, les revenus des naisseurs ont nettement augmenté : de + 6,5 à + 7,5 % selon les systèmes. La tendance est identique pour les naisseurs-engraisseurs mais n´atteint pas partout le même niveau : + 1,5 à 3,5 %. Quant au producteur de veaux de lait sous la mère, il obtient un revenu en léger repli par rapport à 2004 du fait d´un tassement de la conjoncture des veaux de lait et de la progression des charges.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Bâchage des silos : des pistes pour dégager les pneus
Machinisme
La bonne conservation du tas d’ensilage passe par la pose d’une couverture parfaitement hermétique. Si la qualité des bâches est…
L’intérêt de l’épeautre en alimentation du troupeau allaitant tient à la présence des glumes.
L'épeautre, une céréale qui n'apporte pas que de l'énergie
Par la présence des enveloppes du grain riches en cellulose, l’épeautre est utile en engraissement pour sécuriser la ration. Il…
carte Arvalis estimation date de début de récolte du maïs ensilage
Les ensilages de maïs pourraient débuter plus tôt que prévu
Arvalis a publié une carte des dates de début possible des chantiers d'ensilage de maïs. Ce sera autour du 20 août en Rhône-Alpes…
broutards charolais au pré
L'offre en broutards restera limitée dans les prochains mois

Au 1er juin 2020, on dénombrait 511 000 mâles de race allaitante âgés de 6 à 12 mois dans la BDNI : un effectif en recul de 3…

David Durand, éleveur au GAEC des Gariottes (à gauche) et Christophe Seringe, technicien d’élevage à la SCA Le pré vert (à droite), un tandem de choc pour développer le veau rosé bio. © E. Durand
Le veau rosé bio comme alternative au broutard
Le veau rosé bio s’est développé depuis une dizaine d’années dans le Sud-Ouest. Pour le Gaec des Gariottes en Corrèze, cette…
Le marché des reproducteurs bovins allaitants à l’heure du coronavirus
Sur le marché intérieur, le commerce des bovins reproducteurs allaitants est pénalisé par la décapitalisation, la mauvaise…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande