Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Limousin
Revenu 2005 en nette progression pour les naisseurs

Dans le Limousin, pour l´année 2005, le prix du carburant, la modulation et l´importance du stabilisateur pénalisent la hausse des revenus même si les naisseurs s´en sortent bien.


L´actualisation à la con-joncture économique de l´année 2005 des différents systèmes technico-économiques suivis par les réseaux d´élevage Bovin Limousin fait état d´évolution de revenus assez contrastés suivant le type de productions pratiquées. Il est tout d´abord souligné la bonne tenue des prix des animaux tout au long de l´année 2005 tant sur le marché du maigre que sur celui des gros bovins de boucherie. Cette évolution favorable ne devant pas pour autant masquer le tassement observé sur la campagne 2005 de l´évolution des cours des veaux sous la mère, même si du fait des précédentes années de hausse, cette production enregistre encore des niveaux de prix favorables à 7,80 ?/kg de carcasse en moyenne pour les mâles et les femelles. Ces évolutions font que « le produit lié aux ventes bovines augmente de 1,3 % chez le producteur de veaux de lait sous la mère, de 5,5 % chez le naisseur-engraisseur de type « Lyon » à double saison de vêlage et atteint + 8,5 % chez le système naisseur strict ».
Le stabilisateur important pour les PSBM en 2005 a une forte incidence dans la diminution du montant des aides compensatoires, tout particulièrement chez les naisseurs-engraisseurs. ©F. d´Alteroche

Aides compensatoires à la baisse
Du côté du montant des aides compensatoires, l´évolution est à la baisse dans tous les systèmes de production. Du côté des charges, la tendance est à la hausse et l´augmentation varie de 2 à 3 % suivant les systèmes avec en particulier la hausse sensible du poste carburants et engrais. Au final, expliquent les réseaux d´élevage Limousin, entre 2004 et 2005, les revenus des naisseurs ont nettement augmenté : de + 6,5 à + 7,5 % selon les systèmes. La tendance est identique pour les naisseurs-engraisseurs mais n´atteint pas partout le même niveau : + 1,5 à 3,5 %. Quant au producteur de veaux de lait sous la mère, il obtient un revenu en léger repli par rapport à 2004 du fait d´un tassement de la conjoncture des veaux de lait et de la progression des charges.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Bovins Viande.

Vous aimerez aussi

Vignette
La Turquie a battu en 2018 des records d'importation de broutards
La Turquie a importé 1 210 000 broutards en 2018, soit deux fois plus qu’en 2017. La très grande majorité des animaux sont venus…
Vignette
Un recensement agricole argentin capital à plus d’un titre

En cours de réalisation, les résultats du recensement agricole argentin vont poser les bases des…

Vignette
Le prix du bétail conditionnera le renouvellement des générations
Sans prix du bétail attractif, le renouvellement des générations d’éleveurs va poser problème. Telle pourrait être la conclusion…
Vignette
Le marché des jeunes bovins est assaini
Depuis fin janvier, les stocks de jeunes bovins ont pu être écoulés, et la situation en Italie permet de maintenir les prix,…
Vignette
Elivia en difficulté
Le site d’Eloyes, dans les Vosges, et celui du Mans ferment. Elivia présente son projet pour retrouver son équilibre et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande