Aller au contenu principal
Font Size

Répit hivernal transitoire pour l'export vers l’Espagne

FCO. La déclaration de l’inactivité vectorielle, au 5 janvier, dans la quasi-totalité de la zone réglementée FCO (ZR), a permis mi-janvier de reprendre le commerce vers l’Espagne. Le protocole dérogatoire franco-espagnol ayant pris fin au 31 décembre, les jeunes veaux de la ZR devaient être issus de cheptels vaccinés. Idem pour les broutards non vaccinés et pour ceux vaccinés depuis moins de soixante jours. Ce flou réglementaire a provoqué pendant deux semaines une désorganisation du marché et une chute des cours. Les autorités espagnoles ont finalement accepté que les animaux de la ZR, désormais en inactivité vectorielle, puissent entrer sur la base d’une PCR négative. La prise en charge financière par l’État de la PCR pour les veaux de moins de 70 jours destinés à l’Espagne a été prorogée pour 2016.

Un peu d’oxygène donc en attendant la reprise de l’activité vectorielle. Mais bien peu de temps pour trouver un nouvel accord avec l’Espagne, qui réclame toujours une vaccination des cheptels. « Il n’y aura pas de solution si nous ne trouvons pas un accord sur la politique vaccinale à mener, prévient Hugues Beyler. La France doit définir une politique claire vis-à-vis des animaux issus de la ZR afin de négocier avec l’Espagne une période de transition. »

Le débloquage de la situation pour les animaux de la zone réglementée destinés à l’Espagne pendant la période d’inactivité du vecteur n’est qu’un répit de courte durée. La question d’urgence du moment est de savoir quelle stratégie adopter pour l’année en cours pour la vaccination des animaux vis-à-vis de la FCO : ceux destinés à l’exportation et les cheptels reproducteurs. Les discussions et pourparlers étaient nombreux à ce sujet au moment du bouclage de ce numéro (fin janvier). Tous les éleveurs sont — loin s’en faut – partisan d’une vaccination de leur cheptel. S’ils n’ont pas opté pour un système naisseur-engraisseur et ont pour habitude de commercialiser maigres ou pour la reproduction au moins une partie des animaux qui naissent sur leurs exploitations, auront-ils pour autant forcément le choix ?

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

L’intérêt de l’épeautre en alimentation du troupeau allaitant tient à la présence des glumes.
L'épeautre, une céréale qui n'apporte pas que de l'énergie
Par la présence des enveloppes du grain riches en cellulose, l’épeautre est utile en engraissement pour sécuriser la ration. Il…
carte Arvalis estimation date de début de récolte du maïs ensilage
Les ensilages de maïs pourraient débuter plus tôt que prévu
Arvalis a publié une carte des dates de début possible des chantiers d'ensilage de maïs. Ce sera autour du 20 août en Rhône-Alpes…
broutards charolais au pré
L'offre en broutards restera limitée dans les prochains mois

Au 1er juin 2020, on dénombrait 511 000 mâles de race allaitante âgés de 6 à 12 mois dans la BDNI : un effectif en recul de 3…

David Durand, éleveur au GAEC des Gariottes (à gauche) et Christophe Seringe, technicien d’élevage à la SCA Le pré vert (à droite), un tandem de choc pour développer le veau rosé bio. © E. Durand
Le veau rosé bio comme alternative au broutard
Le veau rosé bio s’est développé depuis une dizaine d’années dans le Sud-Ouest. Pour le Gaec des Gariottes en Corrèze, cette…
Le marché des reproducteurs bovins allaitants à l’heure du coronavirus
Sur le marché intérieur, le commerce des bovins reproducteurs allaitants est pénalisé par la décapitalisation, la mauvaise…
Vignette
L’aliment liquide apporte énergie fermentescible et azote soluble
Formulé à partir de coproduits locaux, l’aliment liquide est un moyen simple de complémenter des animaux. Il peut se distribuer…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande