Aller au contenu principal

Réouverture du débouché algérien pour les bovins vivants français

Chargement d’un bateau pour l’Algérie depuis le port de Sète.
Chargement d’un bateau pour l’Algérie depuis le port de Sète.
© Bernard Griffoul

Le 14 octobre 2014, en fin de journée, le ministère de l'Agriculture a annoncé la réouverture du marché Algérien pour les bovins vivants provenant de France. Ces importations avaient été stoppées fin juillet suite à l'apparition de foyers de fièvre aphteuse en Algérie. Elles avaient contraint Alger à limiter les mouvements d’animaux sensibles et suspendre leur importation dans l’attente de la stabilisation de la situation sanitaire.

« Grâce à la mise en œuvre d’une vaste campagne de vaccination à laquelle l’Union européenne et la France ont contribué en fournissant des doses de vaccins anti-aphteux, les services vétérinaires algériens ont pu maîtriser la progression de la maladie et ont annoncé la reprise à compter du 13 octobre des importations de bovins vivants dans les conditions suivantes

  • . Quarantaine de 8 jours dans les ports de destination,
  • . Vaccination dans les 48h suivant l’arrivée. » précise le Ministère Français de l’Agriculture.

Rappelons que les expéditions de bovins vivants depuis la France vers l’Algérie représentent un flux annuel conséquent d’animaux. Les volumes concernés sont globalement en progression et prennent une importance croissante compte tenu de la contraction de la demande Italienne. Pour les animaux provenant de France, ce débouché a concerné l’an dernier un peu plus de 9000 génisses laitières et 43 000 bovins maigres destinés à l’engraissement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Emmanuelle Ducros © DR
Emmanuelle Ducros : « le RIP pour les animaux est un piège intellectuel "
Emmanuelle Ducros, journaliste économique et spécialiste des questions agricoles à l’Opinion nous éclaire sur le référendum pour…
 © C.Delisle
Un « RIP » qui agace bien des acteurs de la ruralité
Un Référendum d’initiative partagée pour les animaux a été lancé début juillet par le journaliste Hugo Clément. Cette initiative…
Un marché des broutards mâles sérieusement engorgé
La demande n’est pas au rendez-vous pour les taurillons finis et l’abondance de cette marchandise dans la plupart des pays…
Le bâtiment de la Sepab permet de faire le tampon entre l’arrivée des animaux et leur chargement sur le bateau dans des conditions confortables. A Tarragone (Espagne), principal concurrent de Sète, ils attendent dans les camions ! © Sepab
Sète, le seul port européen certifié bien-être animal
À Sète, les animaux sont choyés dans un bâtiment flambant neuf. L’acheminement et le séjour au port sont certifiés bien-être…
 © C. Mandin
Cédric Mandin, FNB : « il faut se focaliser sur les indicateurs de marché »
Cédric Mandin, éleveur en Vendée et secrétaire général de la Fédération nationale bovine, tire le bilan de l’action de retenue en…
infographie export de bovins vifs sur pays tiers
Maghreb et Moyen-Orient ont faim de viande sur pied
Les exportations de bovins vivants vers les pays tiers diversifient les débouchés du bétail français. Les pays du pourtour sud et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande