Aller au contenu principal

Réouverture du débouché algérien pour les bovins vivants français

Chargement d’un bateau pour l’Algérie depuis le port de Sète.
Chargement d’un bateau pour l’Algérie depuis le port de Sète.
© Bernard Griffoul

Le 14 octobre 2014, en fin de journée, le ministère de l'Agriculture a annoncé la réouverture du marché Algérien pour les bovins vivants provenant de France. Ces importations avaient été stoppées fin juillet suite à l'apparition de foyers de fièvre aphteuse en Algérie. Elles avaient contraint Alger à limiter les mouvements d’animaux sensibles et suspendre leur importation dans l’attente de la stabilisation de la situation sanitaire.

« Grâce à la mise en œuvre d’une vaste campagne de vaccination à laquelle l’Union européenne et la France ont contribué en fournissant des doses de vaccins anti-aphteux, les services vétérinaires algériens ont pu maîtriser la progression de la maladie et ont annoncé la reprise à compter du 13 octobre des importations de bovins vivants dans les conditions suivantes

  • . Quarantaine de 8 jours dans les ports de destination,
  • . Vaccination dans les 48h suivant l’arrivée. » précise le Ministère Français de l’Agriculture.

Rappelons que les expéditions de bovins vivants depuis la France vers l’Algérie représentent un flux annuel conséquent d’animaux. Les volumes concernés sont globalement en progression et prennent une importance croissante compte tenu de la contraction de la demande Italienne. Pour les animaux provenant de France, ce débouché a concerné l’an dernier un peu plus de 9000 génisses laitières et 43 000 bovins maigres destinés à l’engraissement.

Les plus lus

semis maïs
Maïs fourrage : quelles peuvent être les conséquences du retard des semis ?

Les semis de maïs sont retardés dans beaucoup de secteurs de polyculture-élevage par l'excès d'eau. A partir de fin mai début…

L’objectif du projet était de concentrer l’activité sur un seul site pour le troupeau mère. De gauche à droite, Martine et Gérard Chassang, Vincent Charbonnel, ...
Bâtiment d’élevage : « Nous avons modernisé et agrandi une ancienne stabulation pour améliorer notre confort de travail »

Le Gaec Chassang, dans le Cantal, a opté pour la modernisation et l’agrandissement d’une ancienne stabulation. Le projet…

Gaec Picauville élevage de parthenaises dans les Deux-Sèvres
« Nous cherchons à exprimer le plein potentiel de nos parthenaises »

Dans les Deux-Sèvres, Charlotte et Mathieu Picauville mènent d’une main de maître leur troupeau de 200 mères parthenaises…

FRED
Prairies : « Nous semons le même mélange multiespèces sur toutes les parcelles »

En Meurthe-et-Moselle, le Gaec du Cytise a arrêté son choix sur un unique mélange de cinq espèces pour ses prairies…

ferme expérimentale de Thorigné-d'Anjou dans le Maine-et-Loire
Portes ouvertes : plus de 1 300 visiteurs à la ferme de Thorigné d’Anjou

Jeudi 16 mai dernier, la ferme expérimentale de Thorigné d’Anjou a ouvert ses portes pour présenter les résultats des nombreux…

Salon de l’agriculture Nouvelle-Aquitaine : qui sont les champions allaitants de l'édition 2024 d’Aquitanima ?

Dans le cadre du Salon de l’agriculture de la Nouvelle-Aquitaine, Aquitanima a regroupé sur cinq jours près de 400 bovins…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande