Aller au contenu principal

Recul préoccupant des effectifs de bovins allaitants

En 2012, l’érosion du cheptel allaitant n’a pas été uniformément répartie sur le plan géographique. La façade ouest est la plus touchée.

© Réussir Bovins Viande

L’année 2012 a été un mauvais cru pour la dynamique du cheptel allaitant français. Le nombre de femelles de plus de 36 mois a fondu de près de 200 000 têtes. D’après les données de la BDNI, cette érosion s’est poursuivie sur les premiers mois de 2013, mais à un rythme moins soutenu.
L’importance de l’érosion a été contrastée suivant les départements. Si on analyse le seul pourcentage de baisse, la moitié Ouest de la France est très touchée, mais ramené en nombre de têtes, l’ampleur de cette décapitalisation dépend avant tout des effectifs de départ dans chacun des départements. « Le Sud-Ouest est très concerné. Dans cette zone, c’est clairement la concurrence des productions végétales qui a joué », soulignait Philippe Chotteau, responsable du département économie à l’Institut de l’élevage, lors de la dernière assemblée générale de l’OS Charolais. Le quart Nord-Ouest n’est pas épargné. Comme dans le Sud-Ouest, l’attractivité des céréales a eu un impact, mais le recul du cheptel allaitant s’explique également par la volonté des détenteurs de doubles troupeaux de se spécialiser dans la production laitière.


Moins de veaux en février et mars 2013 par rapport à l’année précédente


Le fait nouveau de ce début 2013 est la baisse du nombre de naissances allaitantes. Comparativement à 2012, il y a eu en février 75 000 veaux en moins notifiés dans la BDNI, puis 40 000 en mars tandis que les chiffres d’avril sont plus conformes à la normale.
Un déficit qui est peut-être un simple décalage dans le temps avec des veaux qui vont naître un peu plus tard en saison. Il est encore délicat d’avancer quelles sont les raisons précises de ce phénomène. Plusieurs hypothèses sont évoquées : Schmallenberg ? Une météo défavorable au moment des mises à la reproduction ?… Une certitude en revanche, il y aura moins d’animaux à commercialiser à partir de cet automne ou tout au moins un décalage dans les dates de mise en marché.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Delphine et Françk Maguet, Gaec Maguet James à Cristot dans le Calvados.Ignoble P élève ses deux petites femelles et le petit mâle a été adopté par une autre vache.
« Notre charolaise de 8 ans nous a déjà donné treize veaux »
Delphine et Franck Maguet, du Gaec Maguet James à Cristot dans le Calvados, ont dans leur troupeau ce que l'on appelle une bonne…
Fortement contesté lors de leur édification durant l'hiver 2015, les deux stabulations de 180 m de long avaient été vandalisées avec des tags injurieux puis partiellement incendiées en décembre 2016.
Le centre d’engraissement de Saint Martial le Vieux repris par la société T’RHEA
Le centre d’engraissement collectif de Saint Martial le Vieux situé sur le plateau de Millevaches dans la Creuse a été repris par…
Un foin de faible valeur à volonté est-il idéal pour des vaches allaitantes gestantes ?
Peut-on tolérer un déficit protéique important, susceptible de perturber le fonctionnement du rumen, sur la fin de gestation des…
[Prospective] Un net recul du cheptel allaitant se profile à l’horizon 2030
Une étude prospective réalisée par l’Institut de l’élevage fait état d’un recul proche de 600 000 têtes pour le nombre de vaches…
La France produit moins de jeunes bovins mais en consomme davantage
La France produit moins de jeunes bovins mais en consomme davantage
Bien qu’essentielle au maintien des équilibres de production entre les différentes catégories de bovins, la production française…
Niveau record pour l'Ipampa viande bovine en septembre 2021
L'Ipampa viande bovine est l'indice des prix d'achat des moyens de production pour les producteurs de viande bovine. Il permet de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande