Aller au contenu principal

Projet de vallée bio dans les Hautes-Alpes

L’initiative «vallée bio » commence à s’ancrer dans le nord des Hautes-Alpes.
L’initiative «vallée bio » commence à s’ancrer dans le nord des Hautes-Alpes.
© Gilles Ehrmann

Portée par un collectif dont Agri bio 05 et la chambre d’agriculture des Hautes-Alpes, l’initiative « vers une vallée bio » commence à s’ancrer dans le nord des Hautes-Alpes.

« Notre vallée bio est un territoire d’exception. Nous avons entre 350 à 450 éleveurs sur son périmètre dont environ 12 % sont en bio ou en conversion. L’élevage est la cible de cette vallée qui compte des races bovines et ovines plutôt rustiques s’adaptant aux contraintes de la montagne. Ici, beaucoup d’agriculteurs pourraient passer en AB, car on est proche d’une agriculture traditionnelle, familiale et sans excès », expliquent Marc Viossat, éleveur, conseiller départemental et Pierre Bellot, éleveur pluri-actif, en charge du bio à la chambre d’agriculture.

L’idée première est de structurer la filière par une mise en relation des éleveurs et des fournisseurs d’aliments, de favoriser la transformation collective (projet de salle de découpe certifiée pour l’abattoir de Guillestre), de développer les formations techniques… « La vallée bio est orientée sur le développement de l’élevage (lait et viande) ovins et bovins. Ce département souffre d’un manque de filière de valorisation en viande et en  lait. Une partie des animaux passe dans les circuits conventionnels », précise Carole Ray-Barman, coordinatrice à Agri bio 05. On estime à environ 500 vaches allaitantes certifiées bio dans cette vallée sur les 2295 recensées dans le département.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Emmanuelle Ducros © DR
Emmanuelle Ducros : « le RIP pour les animaux est un piège intellectuel "
Emmanuelle Ducros, journaliste économique et spécialiste des questions agricoles à l’Opinion nous éclaire sur le référendum pour…
 © C.Delisle
Un « RIP » qui agace bien des acteurs de la ruralité
Un Référendum d’initiative partagée pour les animaux a été lancé début juillet par le journaliste Hugo Clément. Cette initiative…
Un marché des broutards mâles sérieusement engorgé
La demande n’est pas au rendez-vous pour les taurillons finis et l’abondance de cette marchandise dans la plupart des pays…
Le bâtiment de la Sepab permet de faire le tampon entre l’arrivée des animaux et leur chargement sur le bateau dans des conditions confortables. A Tarragone (Espagne), principal concurrent de Sète, ils attendent dans les camions ! © Sepab
Sète, le seul port européen certifié bien-être animal
À Sète, les animaux sont choyés dans un bâtiment flambant neuf. L’acheminement et le séjour au port sont certifiés bien-être…
 © C. Mandin
Cédric Mandin, FNB : « il faut se focaliser sur les indicateurs de marché »
Cédric Mandin, éleveur en Vendée et secrétaire général de la Fédération nationale bovine, tire le bilan de l’action de retenue en…
infographie export de bovins vifs sur pays tiers
Maghreb et Moyen-Orient ont faim de viande sur pied
Les exportations de bovins vivants vers les pays tiers diversifient les débouchés du bétail français. Les pays du pourtour sud et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande