Aller au contenu principal
Font Size

Inséminations
Progression des inséminations de femelles allaitantes


Le nombre d´inséminations premières sur vaches de race à viande poursuit sa progression sur le même rythme depuis deux ans. Pour la période du 1er octobre 2005 au 30 septembre 2006, l´activité des 44 coopératives adhérentes à l´Unceia progresse de 3,70 % par rapport à celle de la période correspondante précédente. Elle est particulièrement marquée en races Aubrac, Parthenaise, Gasconne, et elle est importante en races Charolaise et Blonde. Cette progression sur femelles allaitantes s´effectue dans un contexte de baisse globale de l´activité, qui atteint -2,90 %. Cette baisse affecte particulièrement les IA avec des taureaux de races Prim´Holstein (-3,60 %), Normande (-5,10 %), Limousine (- 5 %) et Inra 95 (-7,90 %). Le croisement industriel continue de perdre du terrain avec une baisse de 7 % de l´activité sur cette période.
En races allaitantes, le nombre d´IA est en nette progression. En revanche, la tendance est toujours à la baisse pour les races laitières. ©F. d´Alteroche

Nombre de taureaux mis à l´épreuve stable
« En races à viande, la répartition sur l´année de l´activité est assez stable, mais on note une progression sur les mois de décembre et janvier », commente aussi l´Unceia.
Le nombre de taureaux mis à l´épreuve sur descendance dans les programmes viande se maintient. « Cependant avec le développement du testage à la ferme, six taureaux Charolais de plus que lors de la campagne précédente ont été évalués sur qualités maternelles. »
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

L’intérêt de l’épeautre en alimentation du troupeau allaitant tient à la présence des glumes.
L'épeautre, une céréale qui n'apporte pas que de l'énergie
Par la présence des enveloppes du grain riches en cellulose, l’épeautre est utile en engraissement pour sécuriser la ration. Il…
carte Arvalis estimation date de début de récolte du maïs ensilage
Les ensilages de maïs pourraient débuter plus tôt que prévu
Arvalis a publié une carte des dates de début possible des chantiers d'ensilage de maïs. Ce sera autour du 20 août en Rhône-Alpes…
abattage à la ferme loire atlantique
L'AALVie lance un financement participatif pour son projet d'abattage à la ferme
L'association AALVie (abattage des animaux sur le lieu de vie) a dévoilé son projet lors d'une conférence de presse le 7 juillet…
broutards charolais au pré
L'offre en broutards restera limitée dans les prochains mois

Au 1er juin 2020, on dénombrait 511 000 mâles de race allaitante âgés de 6 à 12 mois dans la BDNI : un effectif en recul de 3…

David Durand, éleveur au GAEC des Gariottes (à gauche) et Christophe Seringe, technicien d’élevage à la SCA Le pré vert (à droite), un tandem de choc pour développer le veau rosé bio. © E. Durand
Le veau rosé bio comme alternative au broutard
Le veau rosé bio s’est développé depuis une dizaine d’années dans le Sud-Ouest. Pour le Gaec des Gariottes en Corrèze, cette…
Les nuisances géobiologiques peuvent avoir deux origines, naturelle (failles, veines d’eau souterraines…) ou artificielle (rayonnements électromagnétiques, courants électriques vagabonds, lignes haute tension, éoliennes, wifi ...). © Chambre d’agriculture des ...
Identifier les nuisances électromagnétiques en élevages bovins
Un diagnostic géobiologique permet de prévenir l’impact des ondes électriques et électromagnétiques sur les bovins, ainsi que l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande