Aller au contenu principal

Bovins Viande : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière viande bovine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches al

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Mélangeuses distributrices
Points forts et points faibles des principales catégories de machines

Plusieurs types de mélangeuses exstent. A l´occasion de portes ouvertes à Bourbon-Lancy en Saône-et-Loire, Etienne Lalanne conseiller machinisme à la chambre d´agriculture, a donné les points forts et points faibles de différentes machines, ainsi que des ordres de grandeur côté tarifs.


La mélangeuses par recyclage pailleuse
La base de cette machine est une désileuse-pailleuse à turbine avec une goulotte orientable. Après son chargement, les aliments sont acheminés par fond mouvant pour être démêlés, mélangés puis propulsés vers l´arrière de la caisse. Un cycle qui peut être répété plusieurs fois pour améliorer l´homogénéité du mélange avec alors le risque d´avoir une réduction de la longueur des fibres. Au moment du chargement des composants de la ration, il est important de bien déposer ces derniers en strates successives et non en plusieurs tas accolés dans le fond, pour favoriser la meilleure homogénéité possible du mélange final tout en limitant le temps de recyclage nécessaire.
Le gros attrait de cette famille d´outils est de réunir en une seule machine les deux fonctions de paillage et de distribution.

Le +
- polyvalence (paillage + distribution de la ration), hauteur de distri bution, temps de mélange assez rapide ;
- homogénéité du mélange liée à la régularité du chargement ;
Le -
- machine assez agressive pour les brins de fourrage avec le risque de perte de fibrosité de la ration si le temps de mélange est trop long ;
. prix repère 8 m3?20 000 ? 12 m3 ? 24 000 ? 16 m3 ? 27 000 ?.

Les mélangeuses à vis
Elles se subdivisent en deux familles suivant la disposition de la vis mélangeuse : horizontale ou verticale. Ces mêmes vis sont munies de couteaux afin de sectionner les fourrages grossiers. Cette famille de machines est bien adaptée à l´élaboration de ration complexe et permet de mélanger de petites quantités. A côté de leur coût élevé, ces machines nécessitent de la rigueur dans l´ordre de chargement des différents composants de la ration. Le temps de mélange ne doit pas être trop important pour ne pas courir le risque d´avoir une déstructuration des fourrages grossiers.
A noter que certaines de ces mélangeuses sont équipées de l´option paillage.

- Mélangeuse à vis horizontales
Elle a suivant les modèles, de 1 à 4 vis. Celle à pas inversés ramène les aliments au centre de la caisse, puis ils montent et sont projetés sur l´avant et l´arrière. Pour les modèles à 3 ou 4 vis, les produits sont amenés vers l´avant de la caisse et des vis supérieures les ramènent vers l´arrière.

Le +
- bonne homogénéité du mélange, bien adapté aux mélanges avec des produits très différents sur des critères densité et humidité ;
Le -
- longueur des machines, exigence en puissance motrice, risque de compression des fourrages ;
prix repères 10 m3?23 000 ? 14 m3?26 000 ? 18 m3?30 000 ?.

- Mélangeuse à vis verticale
Son principe est une cuve de forme conique avec à l´intérieur une vis centrale hélicoïdale de grand diamètre. Les machines de grand volume sont équipées de deux à trois vis.

Le +
- outil robuste, bien adapté aux fourrages secs avec une intensité de hachage réglable ;
Le -
- hauteur, utilisation peu adaptée si les auges sont haut placées, vidange souvent incomplète ;
prix repères 10 m3 ? 20 000 ?, 14 m3 ? 26 000 ?, 18 m3 ? 30 000 ?.

Mélangeuse à pales

Le principe de fonctionnement est un rotor à pales tournant dans une cuve cylindrique. Un système de coupe hache les fourrages à brins longs (foin, enrubannage, paille) avant qu´ils ne descendent dans la cuve.

Le +
- bon respect de la structure des aliments et de la longueur des fibres, cuve étanche.
Le -
- temps de découpe parfois important des fourrages secs, brassage central et longitudinal irrégulier, risque d´enroulement du foin ;
prix repères 10 m3 ? 23 000 ?, 14 m3 ? 26 000 ?, 18 m3 ? 30 000 ?.

Pour en savoir plus
Voir dossier de Réussir Bovins Viande de Janvier 2006 : « La ration complète séduit ». (RBV nº123, 13 pages)
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Vignette
Le palmarès des Innov'Space 2019
Les Innov'Space 2019 récompensent cette année 46 innovations toutes filières confondues. Voici parmi elles, celles qui…
Vignette
Quand arrive l’heure du vêlage
Différents facteurs influencent la durée de gestation, mais c’est bien le veau qui déclenche lui-même le moment de la mise bas…
Vignette
Brebis et vaches ensemble pour mieux valoriser l’herbe
Associer les espèces ovines et bovines avec un ratio de une à deux brebis par vache allaitante permet d’optimiser la ressource en…
Vignette
Baisse des tonnages de viande bovine vendus en grande distribution
La grande distribution maintient sa position de premier vendeur de viande bovine (785 000 téc en 2017), mais les tonnages…
Vignette
Ensilage de maïs : un bon tassage en respectant quelques règles
Le tassage du silo est un élément primordial dans la conservation de l’ensilage de maïs et dans le maintien des qualités…
Vignette
Géorgie, le temps des pionniers des filières viandes
Il n’est pas simple de créer une filière viande bovine dans un pays entre deux mondes, entre deux régimes, dix ans seulement…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande