Aller au contenu principal
Font Size

Fourragères prairiales
Pas d´OGM en vue chez les sélectionneurs français


Des réflexions ont bien lieu dans des laboratoires, mais aujourd´hui il semble qu´aucune nouveauté génétiquement modifiée ne soit en préparation au niveau français dans le secteur des fourragères prairiales. Les caractères travaillés chez le maïs - la résistance à un herbicide ou à un parasite spécifique - ne présentent pas d´intérêt évident sur ces espèces. D´autre part les risques environnementaux sont très importants : ces plantes sont allogames et pérennes, et il y a beaucoup de populations naturelles, ce qui représente une configuration très favorable à la diffusion des gènes « dans la nature ». Et le coût de la création d´une variété par biotechnologie est environ cinquante fois plus élevé que par la méthode classique.
La biologie moléculaire est par contre utilisée en tant qu´outil dans les programmes de sélection pour essayer de comprendre le fonctionnement du génome. Les chercheurs s´intéressent aux gènes de résistance aux maladies, ceux qui sont impliqués dans la floraison, l´élongation des feuilles ou des tiges, ceux qui régulent le tallage. Le but est de pouvoir ensuite caractériser la diversité des plantes, de faire de la sélection assistée par marqueurs ou de fixer des caractères intéressants dans des populations. Les progrès sont relativement lents car le génôme de ces espèces est compliqué, et il y a beaucoup moins de moyens engagés que sur une espèce comme le maïs.
Pour en savoir plus
Voir dossier complet « Sélection des fourragères : les variétés collent au terrain » dans Réussir Bovins Viande de mars 2005 (nº114). Ces 16 pages sont destinées à aider l´éleveur à s´y retrouver dans l´offre variétale qui s´est diversifiée ces dernières années, en lui donnant des éléments pour choisir la variété qui lui convient en fonction du contexte pédo-climatique et du système d´élevage de son exploitation.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Bâchage des silos : des pistes pour dégager les pneus
Machinisme
La bonne conservation du tas d’ensilage passe par la pose d’une couverture parfaitement hermétique. Si la qualité des bâches est…
L’intérêt de l’épeautre en alimentation du troupeau allaitant tient à la présence des glumes.
L'épeautre, une céréale qui n'apporte pas que de l'énergie
Par la présence des enveloppes du grain riches en cellulose, l’épeautre est utile en engraissement pour sécuriser la ration. Il…
carte Arvalis estimation date de début de récolte du maïs ensilage
Les ensilages de maïs pourraient débuter plus tôt que prévu
Arvalis a publié une carte des dates de début possible des chantiers d'ensilage de maïs. Ce sera autour du 20 août en Rhône-Alpes…
broutards charolais au pré
L'offre en broutards restera limitée dans les prochains mois

Au 1er juin 2020, on dénombrait 511 000 mâles de race allaitante âgés de 6 à 12 mois dans la BDNI : un effectif en recul de 3…

David Durand, éleveur au GAEC des Gariottes (à gauche) et Christophe Seringe, technicien d’élevage à la SCA Le pré vert (à droite), un tandem de choc pour développer le veau rosé bio. © E. Durand
Le veau rosé bio comme alternative au broutard
Le veau rosé bio s’est développé depuis une dizaine d’années dans le Sud-Ouest. Pour le Gaec des Gariottes en Corrèze, cette…
Le kéfir est distribué à la naissance puis une fois par jour pendant les deux jours suivants. © L. Lamarre
Le kéfir pour hygiéniser le tube digestif des veaux
Le kéfir est une boisson fermentée fabriquée à partir de lait ou de sucre. Son usage se développe beaucoup en élevage bovin ces…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande