Aller au contenu principal

Elevage
Nettoyer, laver et désinfecter les bâtiments avec rigueur

Peu pratiquée car fastidieuse, la désinfection des bâtiments d´élevage fait partie de la prévention des problèmes sanitaires.


La désinfection des bâtiments d´élevage est fastidieuse mais profitable. La pression microbienne, qui favorise l´apparition de maladies ou limite l´expression du potentiel des animaux, n´est pas abaissée de manière significative par le vide sanitaire seul. Un nettoyage soigné du bâtiment avec un détergent permet de la limiter de façon importante, mais seule la désinfection la réduit de façon radicale. « La désinfection est l´ensemble des opérations, le nettoyage, le lavage et le passage d´un désinfectant, visant à détruire les micro-organismes présents dans le milieu. Ceci en sachant qu´on ne peut pas stériliser complètement un bâtiment ouvert aux oiseaux, aux personnes et au vent », note Philippe Charles du groupement de défense sanitaire de Saône-et-Loire. Le vide sanitaire qui suit vient en complément de la désinfection. « Pour qu´il soit utile, il faut en interdire l´accès aux visiteurs et que le bâtiment soit complètement vide », précise Philippe Charles.
©S. Bourgeois

Légende - La résistance de certains micro-organismes dans l´environnement est variable selon leur protection par les souillures, la température et la lumière.

Une désinfection associée à d´autres mesures de prévention
« La dératisation est nécessaire, tout au long de l´année. Les rats sont porteurs des agents de la leptospirose, de la salmonellose, etc. Ils souillent et mangent les aliments et abîment les isolations et les fils électriques. »
Éviter autant que faire se peut l´accès aux bâtiments, à des personnes extérieures à l´élevage, et mettre un pédiluve contenant un désinfectant(1) à l´entrée du bâtiment, sont aussi des mesures de prévention efficaces.
En élevage bovin, le désinfectant est pulvérisé sous forme de liquide ou de mousse sur les surfaces. La désinfection des bâtiments doit être faite une fois par an. Si on rencontre un problème pathologique sur les veaux, une désinfection de leurs cases au cours de l´hiver sera utile, associée à d´autres mesures de prévention (en particulier, éviter de mélanger des animaux d´âge différent). « Dans l´idéal, le bâtiment où vêlent les vaches ne doit abriter que des vaches autour de la mise-bas, comme une maternité. »

Le bâtiment des taurillons est moins sensible car, par leur âge, ils sont plus résistants à la pression d´infection(2). Les boxes de vêlage et l´infirmerie, ainsi que le matériel utilisé, doivent être systématiquement lavés et désinfectés après chaque occupation.




(1) L´eau de Javel est à proscrire car
elle est inactivée par les U.V. et inefficace en présence de matière organique.
La solution du pédiluve est à renouveler régulièrement.

(2) Comme les jeunes bovins peuvent être porteurs sains d´agents infectieux, il est souhaitable d´éviter de les loger dans
le même bâtiment que les vaches suitées.

©S. Bourgeois
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

La production de veaux sous la mère n’a pas vu d’embellie sur ses cours contrairement aux autres productions d’élevage.
Le veau sous la mère subit de plein fouet la crise
Confrontée à la progression des prix du maigre et à l’érosion du nombre de producteurs, la filière veau sous la mère est inquiète…
« On voulait un système de barrière qui nous aide à canaliser des lots de bétail entre des bâtiments. Mais on voulait aussi quelque chose de mobile et facile à déplacer. » expliquent Pierre et Alexandre Coudour. Père et fils ont pour cela mis au point cette barrière de 4 mètres de long contre laquelle peut venir se rabattre deux barrières de 3 mètres soit 10 mètres une fois dépliées. Ce n’est pas pour autant un outil de contention à proprement ...
"J'ai fabriqué une barrière mobile pour canaliser les bovins"
Au Gaec des Belins à Saint-Forgeux-Lespinasse, dans la Loire, une barrière mobile dépliable facile à déplacer aide à canaliser…
[Hausse des charges] Les stratégies possibles pour un système naisseur-engraisseur
La progression du prix des bovins peine à suivre celle des intrants. Littoral normand a chiffré pour l’année en cours des…
Le Gaec Camus Père et Fils s’est illustré lors des 72 heures de la Limousine
  L’édition 2022 du concours national Limousin s’est tenue pour la première fois dans la Sarthe, dans le cadre de la Foire du…
Le marché européen du jeune bovin bien orienté
En Allemagne et en Italie, les cours des jeunes bovins ont entamé leur hausse saisonnière. Entre une offre globalement limitée et…
Après : Les salers peuvent boire mais n'ont plus la possibilité de patouiller dans le ruisseau. À signaler au centre de la photo, l'aménagement d'un franchissement avec un tuyau en PHED permettant au bétail et aux engins de franchir à sec le ruisseau.
De l’eau propre pour abreuver les bovins sans salir les ruisseaux
L’aménagement de points d’eau en pâture diminue le salissement des ruisseaux et les atteintes à l’environnement en permettant aux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande