Aller au contenu principal
Font Size

Nette progression de la semence sexée en insémination animale

La gamme des taureaux de race à viande disponibles s'élargit. Reste à évaluer quel sera à terme l’effet du recours aux semences sexées sur la production de viande bovine et le commerce du maigre.
La gamme des taureaux de race à viande disponibles s'élargit. Reste à évaluer quel sera à terme l’effet du recours aux semences sexées sur la production de viande bovine et le commerce du maigre.
© J. Chabanne

En 2013, le nombre d’inséminations animales (IA) réalisées avec des semences sexées a connu une très forte progression. Les données de l’Institut de l’élevage font état de plus de 400 000 IA soit une hausse de plus de 80 % en un an, sachant que ces statistiques sont sous-estimées puisque certaines entreprises de mise en place ne remontent pas ces informations. Les trois principales races laitières sont les plus concernées et totalisent à elles seules plus de 95 % de ces IA, principalement sur génisses. Conformément à ce qui est annoncé, le veau qui en résulte est du sexe souhaité dans 90 % des cas.


En races allaitantes, ce recours aux semences sexées est nettement moins élevé. Les statistiques de l’Institut font état de 6100 IA pour la race Charolaise, (2800 IA sexées mâles et 3300 IA sexées femelles), 1440 IA en Salers et 1431 en Blonde d’Aquitaine. Les prochaines années devraient permettre d’accroître le recours à cette technique compte tenu de l’élargissement en cours et à venir de la gamme des taureaux de race à viande disponibles. Reste à évaluer quel sera à terme l’effet du recours aux semences sexées sur la production de viande bovine et le commerce du maigre. Aucun travail n’a encore été réalisé sur ce sujet.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Les systèmes les plus rémunérateurs ont joué systématiquement sur une part suffisante de céréales autoconsommées (>50 % des concentrés consommés de l’atelier), sur une bonne gestion du poste mécanisation, une productivité des UGB correcte et une productivité de la main-d’œuvre satisfaisante. © C. Delisle
Systèmes d'élevage bovins viande, quelle rentabilité ?
Un traitement statistique des coûts de production, collectés sur trois ans dans les Pays de la Loire et en Deux-Sèvres, a permis…
jeunes bovins ration pommes de terre
Des pommes de terre à saisir pour nourrir le troupeau allaitant
Des disponibilités importantes de tubercules se présentent cette année pour l'alimentation animale. Daniel Platel de la chambre d…
Cinq alternatives à la paille pour la litière des bovins viande
Les disponibilités en paille s'annoncent moins importantes et plus précoces pour la campagne 2020. Différentes possibilités…
Vignette
Un bâtiment d’engraissement « caniculo-compatible »
Pour conforter une installation, le Gaec Civade dans le Cher a investi dans un bâtiment d’engraissement. Entièrement réalisé en…
« Les vaches boivent beaucoup plus naturellement dans les bacs collectifs de la nouvelle stabulation », observe l’éleveur. © R. Corneloup
Rémy Corneloup : "des abreuvoirs collectifs et un compteur d'eau"
Rémy Corneloup, éleveur à Curbigny en Saône-et-Loire, a opté pour un système d’abreuvement collectif, afin d’offrir une eau en…
Le concours national Charolais adultes reporté, le concours des veaux aménagé
Le conseil d’administration du Herd Book Charolais réuni le 25 juin a décidé de reporter le concours national des adultes à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande