Aller au contenu principal
Font Size

Ne pas relâcher la pression sur l’IBR

L’évolution de la règlementation sur l’IBR est revenue dans les débats à l’occasion du dernier Congrès de la Fédération des Marchés de Bétail vif. 2016 a été marqué par la mise en place de l’arrêté national, mis en service le 30 juin dont le principe repose sur la généralisation de la qualification à tous les troupeaux de bovins et surtout à l’interdiction d’introduction des animaux positifs dans les élevages afin de mettre les bouchées doubles pour en finir enfin avec cette maladie. Les bovins positifs et vacciné ont pour seule destination l’abattoir ou un atelier d’engraissement dédié.

Les enjeux sont importants. Il s’agit d’une part de réduire le coût induit par cette maladie, mais également de faciliter les mouvements d’animaux avec la possibilité d’accéder plus facilement à de nouveaux marchés. La qualification est indispensable pour exporter en vif, entre autre, vers le Maghreb. L’export est surtout la meilleure façon de tenir les prix et les tirer vers le haut. « Gagner la bataille de l’IBR sera un sérieux atout pour gagner ensuite la bataille de l’exportation. » soulignait Gérard Poyer président de la FFCB.

En quelques mois on a assisté à une progression du nombre d’élevages qualifiés même s’il demeure de fortes divergences selon les départements. « Dans toutes les crises sanitaires, les grands perdants sont toujours les éleveurs. Et en matière d’IBR, l’efficacité du sanitaire est d’autant plus efficace que le travail se fait de façon collective. » soulignait Gilbert Delmond, vice-Président d’Elvea France. Il reste encore du travail dans certains départements mais la nouvelle règlementation va dans le sens de l’accélération de l’éradication de cette maladie. Elle permettra également à tous les élevages qui avaient déjà mis en place les mesures nécessaires pour qualifier leur cheptel d’éviter voir ces efforts anéantis par des voisins de pâtures indélicats.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Les systèmes les plus rémunérateurs ont joué systématiquement sur une part suffisante de céréales autoconsommées (>50 % des concentrés consommés de l’atelier), sur une bonne gestion du poste mécanisation, une productivité des UGB correcte et une productivité de la main-d’œuvre satisfaisante. © C. Delisle
Systèmes d'élevage bovins viande, quelle rentabilité ?
Un traitement statistique des coûts de production, collectés sur trois ans dans les Pays de la Loire et en Deux-Sèvres, a permis…
jeunes bovins ration pommes de terre
Des pommes de terre à saisir pour nourrir le troupeau allaitant
Des disponibilités importantes de tubercules se présentent cette année pour l'alimentation animale. Daniel Platel de la chambre d…
Cinq alternatives à la paille pour la litière des bovins viande
Les disponibilités en paille s'annoncent moins importantes et plus précoces pour la campagne 2020. Différentes possibilités…
Vignette
Un bâtiment d’engraissement « caniculo-compatible »
Pour conforter une installation, le Gaec Civade dans le Cher a investi dans un bâtiment d’engraissement. Entièrement réalisé en…
Le concours national Charolais adultes reporté, le concours des veaux aménagé
Le conseil d’administration du Herd Book Charolais réuni le 25 juin a décidé de reporter le concours national des adultes à une…
rayon viande bovine bio grande distribution Leclerc
La viande bovine bio ignore la crise
L’agriculture biologique continue d’avoir le vent en poupe. Elle semble même surfer sur la vague à la faveur des critiques sur…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande