Aller au contenu principal
Font Size

PAC
Multiples stratégies des éleveurs européens

Comment les systèmes de production allaitants en Europe se sont-ils adaptés à la réforme de la PAC ? Telle est la question que s´est posée la « Beef Task Force ».


Prudence, voilà en un mot comment pourraient se résumer les résultats de l´analyse faite par la « Beef Task Force ». Ce nom, digne de la Guerre des Etoiles, désigne un groupe d´économistes européens, sous l´égide de la Fédération européenne de zootechnie. Seuls les principaux pays impliqués dans la production de viande bovine ont été pris en compte dans l´étude qui leur a été demandée.
Selon les zootechniciens italiens, la restructuration des ateliers d´engraissement dans la plaine du Pô devrait se poursuivre. ©F. d´Alteroche

Réfléchir à leur compétitivité
Ils ont constaté que « l´abandon des facteurs de régulation dans la nouvelle PAC contribue à une plus grande variabilité des marchés et le découplage des aides sensibilise plus les systèmes de production. La moitié de la production européenne est découplée (54 %), principalement celle orientée vers la finition. » Avec la plus grande rareté des veaux issus du troupeau laitier et l´ouverture des marchés aux viandes sud-américaines, les producteurs réfléchissent de nouveau à leur compétitivité. « Certains cherchent à renforcer les alliances entre élevages naisseurs et élevages engraisseurs, d´autres optimisent les coûts au sein de leurs élevages naisseurs-engraisseurs. Les réflexions concernent aussi les conduites alimentaires et souvent la valorisation des herbages apparaît comme un atout majeur. »
D´autres évolutions apparaissent aussi : restructuration des élevages, spécialisation des exploitations et des zones de production, ajustement plus rapide aux attentes du marché et aux attentes sociétales.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

L’intérêt de l’épeautre en alimentation du troupeau allaitant tient à la présence des glumes.
L'épeautre, une céréale qui n'apporte pas que de l'énergie
Par la présence des enveloppes du grain riches en cellulose, l’épeautre est utile en engraissement pour sécuriser la ration. Il…
carte Arvalis estimation date de début de récolte du maïs ensilage
Les ensilages de maïs pourraient débuter plus tôt que prévu
Arvalis a publié une carte des dates de début possible des chantiers d'ensilage de maïs. Ce sera autour du 20 août en Rhône-Alpes…
abattage à la ferme loire atlantique
L'AALVie lance un financement participatif pour son projet d'abattage à la ferme
L'association AALVie (abattage des animaux sur le lieu de vie) a dévoilé son projet lors d'une conférence de presse le 7 juillet…
broutards charolais au pré
L'offre en broutards restera limitée dans les prochains mois

Au 1er juin 2020, on dénombrait 511 000 mâles de race allaitante âgés de 6 à 12 mois dans la BDNI : un effectif en recul de 3…

David Durand, éleveur au GAEC des Gariottes (à gauche) et Christophe Seringe, technicien d’élevage à la SCA Le pré vert (à droite), un tandem de choc pour développer le veau rosé bio. © E. Durand
Le veau rosé bio comme alternative au broutard
Le veau rosé bio s’est développé depuis une dizaine d’années dans le Sud-Ouest. Pour le Gaec des Gariottes en Corrèze, cette…
Un seul gros bovin est traité à la fois et le temps entre la saignée et l’éviscération ne doit pas dépasser une heure. © AALVIE
Un caisson mobile pour abattre les animaux à la ferme
Depuis trois ans, des éleveurs de Loire-Atlantique et de Vendée préparent la mise en place de caissons mobiles pour abattre les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande