Aller au contenu principal

[Mesures miroirs] Un pré-rapport de la Commission européenne de bon augure selon Interbev

D'après un communiqué d'Interbev, la Commission européenne "ouvre le champ des possibles" sur la réciprocité des normes de production agricole dans les échanges commerciaux.

© S.Bourgeois - archives

"Oui, l'application de mesures de réciprocité aux importations dans l'Union européenne de produits agricoles et alimentaires est politiquement souhaitable et juridiquement possible". Interbev accueille avec intérêt le pré-rapport de la Commission européenne, explique un communiqué du 5 mai 2022. "La Commission européenne ouvre, enfin, le champ des possibles" selon l'organisation. 

Le rapport de la Commission européenne sur les mesures miroirs sera présenté officiellement en juin. S'il confirme, il pourrait proposer l'adoption "au cas par cas" de mesures miroirs dans la législation européenne et de clauses miroirs dans les accords commerciaux.

"Il s'agit d'exiger des mesures de réciprocité sur des normes de production qui peuvent être justifiées au regard de la protection de l'environnement, de la santé, des animaux.."

Les demandes portées par Interbev, la fondation pour la Nature et l'Homme et l'Institut Veblen sont identifiées dans le pré-rapport rendu public par la Commission européenne :

  • interdiction des importations de viandes issues d'animaux traités aux antibiotiques promoteurs de croissance. Cette mesure est adoptée par la Commission européenne depuis fin 2018 mais elle n'est pas encore appliquée.

 

  • interdiction des importations de viandes issues d'animaux qui n'ont pas fait l'objet d'une identification et d'un suivi tout au long de leur vie et qui peuvent donc avoir été élevés au sein d'élevages responsables de la déforestation : cette proposition est en cours d'examen au Parlement européen.

 

  • interdiction des importations de viandes issues d'animaux qui n'ont pas été élevés dans les conditions minimales de bien-être fixées par la réglementation européenne : les normes précises feront l'objet d'une législation européenne attendue d'ici la fin de l'année 2023.

 

  • interdiction des importations de produits traités avec des pesticides interdits par la réglementation européenne : dans un premier temps, l'Union européenne devrait prévoir l'abaissement du seuil des limites maximales de résidus (LMR) et la législation sera prochainement examinée pour évoluer.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

« A cause des campagnols terrestres, nos vaches ont mangé de la terre tout l’hiver »
« A cause des campagnols terrestres, nos vaches ont mangé de la terre tout l’hiver »
Alexandra, Jean-Pierre et leur fils Florian Lannez travaillent en Gaec avec 95 vaches sur 140 ha. Ils sont confrontés aux…
De combien augmente le coût de production de la viande bovine avec la flambée des charges ?
L’Institut de l’Elevage a simulé l’impact de la flambée des charges sur le coût de production du kilo de viande bovine.
Fin de la rétention des jeunes bovins
Depuis fin mars, les sorties de jeunes bovins de type viande sont plus importantes. Elles correspondent à un décalage des ventes…
Alexis Thibault, Gaec de la Vallée des Blondes, 250 mères Blondes d’Aquitaine naisseur-engraisseur, 3 associés, à Le Busseau, dans les Deux-Sèvres
[Bioscurité] « J’utilise une cloche pour protéger les cadavres de bovins adultes»
Alexis Thibault du Gaec de la vallée des blondes dans les Deux-Sèvres a acheté une cloche à cadavres de grande dimension, qui…
Des salers abreuvées avec l’eau collectée des toitures
Des salers abreuvées avec l’eau collectée des toitures
De la toiture à l’abreuvoir, Thierry Champeix récupère, filtre, stocke puis redistribue la pluie qui tombe sur une partie de ses…
Thierry Morin éleveur en bio à Machecoul-Saint-Même en Loire-Atlantique.
« Nous démarrons un programme de relance de la race bleue de Bazougers »
Thierry Morin et Grégory Laguille sont éleveurs laitiers et allaitants en bio à Machecoul-Saint-Même en Loire-Atlantique.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande