Aller au contenu principal

Dégâts
Maîtriser l’expansion démographique du grand gibier

Les populations de grand gibier sont désormais surabondantes, dans de nombreuses régions françaises. Cela se traduit par des dégâts aux cultures, un risque accru de collision sur les axes routiers et une forêt qui peine à se renouveler.


À cela vient s’ajouter « la suspicion grandissante quant à l’existence de liens entre certaines épizooties et une faune sauvage sur le même territoire ». Un rapport intitulé «mission sur les dégâts de grand gibier » publié par le ministère de l’Agriculture le 18 juin recommande la maîtrise des populations de grand gibier dans les 3 à 5 ans. Les actions à mettre en oeuvre doivent correspondre à une politique territorialisée de façon à répondre aux spécificités locales.


Ce rapport préconise entre autres, la suppression du plan de chasse pour le chevreuil et le sanglier dans certains départements. Ce rapport revient sur la tuberculose bovine. « La découverte dans la faune sauvage de cas ou de foyers installés (ou en voie d’installation) pose la question du risque de re-contamination des animaux domestiques et/ou de transmission à l’homme. » Et de préciser: « l’installation d’un réservoir sauvage persistant pourrait mettre en péril les programmes de lutte chez les bovins.


En effet, les expériences étrangères, notamment au Royaume-Uni, montrent que la tuberculose bovine est très difficile à éradiquer une fois installée dans la faune sauvage quels que soient les écosystèmes et les espèces touchées. Il convient par ailleurs de signaler que la surveillance et la lutte contre la tuberculose bovine ont un coût pour la société: en 2009, l’État a directement engagé près de 13,5 M€ pour la surveillance et la lutte contre la tuberculose bovine, dont 88 % d’indemnisation aux éleveurs. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Beaujolais charolaises
PAC : une coupe dans l'enveloppe des aides couplées bovins viande est envisagée
La Fédération nationale bovine alerte dans un communiqué après avoir découvert la première "copie" de la France pour la prochaine…
 © F. d'Alteroche
Pac : les différentes options sur la table pour les éleveurs bovins viande
Les services du ministère de l’Agriculture ont présenté mi-mars aux professionnels les différentes options envisagées pour le…
De gauche à droite : Jérôme Séguinier, Thomas Gagnepain et Mathieu Haugoubart ont l'habitude de travailler ensemble en Cuma avec d'autres éleveurs. © M. Haugoubart
« Des matières premières haut de gamme à bon prix grâce à l’achat en commun pour complémenter mon troupeau »
À l’EARL Haugoubart dans la Nièvre, des matières premières sont achetées en commun par camions entiers avec un groupe de voisins…
Benoît Dazy. "Nos portes sont ouvertes pour nos clients, aux écoles et à toute personne qui en émet le désir afin de partager notre vision de l’élevage." © S. Bourgeois
" Quarante vaches aubracs vendues en direct "
Benoît Dazy s’attache à garder un système ultra simple, avec 40 vêlages en système bœufs et vente directe. Il trouve un bon …
Les litières sont composées de paille mais également de plaquettes forestières issues de l’entretien des nombreuses haies présentes sur le parcellaire avec le choix récent d’en laisser « monter » quelque unes pour conforter la ressource en bois sur pied et s’adapter aux évolutions du climat avec davantage d’ombre en été. © F. d'Alteroche
"Un maximum de productivité par UTH et par UGB avec mon troupeau Charolais"
Bonne productivité numérique, mortalité maîtrisée, croissances de bon niveau, vêlage à deux ans de plus en plus fréquent… Tous…
La Chine fait s'envoler les cours des matières premières pour l'engraissement des bovins
La hausse est impressionnante. Elle ne concerne malheureusement pas le prix de la viande bovine mais celle des différentes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande