Aller au contenu principal

Maïs « coupe haute » : un fourrage plus concentré à bien rationner

Alors que les ensilages de maïs sont prometteurs cette année, Arvalis fait le point sur la technique de récolte de l'ensilage de maïs plante entière en "coupe haute", à 55 cm de hauteur.

L'ensilage de maïs "coupe haute", à environ 60 cm, permet de gagner 3 % d’amidon et 0,04 UFL/kg MS.
© Arvalis Institut du végétal

Une bonne partie des éleveurs ont pu cette année épargner leurs réserves et constituer de nouveaux stocks d’herbe. « Comme les rendements en maïs fourrage s’annoncent bons également, certains éleveurs envisagent d’élever la hauteur de coupe à la récolte" observe Arvalis.

Arvalis rappelle que la récolte du maïs fourrage plante entière en coupe haute peut avoir deux objectifs : augmenter la teneur en matière sèche de l’ensilage quand on craint de ne pas attendre le seuil de 30 % MS, ou augmenter la valeur énergétique du produit récolté. Dans ce deuxième cas, la coupe haute donne un résultat intermédiaire entre l’ensilage classique plante entière et l’ensilage d’épis complets.

En 2014, Arvalis avait réalisé des essais à la Jaillière (Loire atlantique) et à Saint-Hilaire-en-Woëvre (Meuse) avec une coupe à 55 cm de hauteur (au lieu de 15 cm pour un ensilage classique) sur cinq variétés différentes de maïs. « Le relèvement de la barre de coupe concentre le fourrage récolté. La teneur en matière sèche augmente de 2.6 points, la teneur en fibres du fourrage diminue mais sa teneur en amidon augmente de 10 % soit 3 points d’amidon supplémentaires » résume Arvalis.

 

tableau arvalis mais coupe haute

 

Le rendement diminue de 9 % (35 kgMS en moins par cm de hauteur de coupe et par hectare).

Lire aussi : Les différentes formes de maïs fourrage testées sur jeunes bovins par Arvalis

Lire aussi : Récolter le maïs fourrage autrement

Le maïs "coupe haute" présente une digestibilité améliorée de 2.4 points en moyenne. Les valeurs azotées varient peu. La valeur énergétique est augmentée d’environ 0,04 UFL/kgMS.

Pour une bonne valorisation par des jeunes bovins en engraissement, la ration doit être adaptée par rapport à cette haute valeur nutritive. « Ce type d’ensilage sera idéalement associé à un ensilage d’herbe (ou méteil, luzerne, …) pour limiter les interactions digestives et valoriser pleinement le potentiel énergétique de ces maïs. »

La coupe haute présente un autre avantage explique aussi Arvalis : elle permet de gommer l’hétérogénéité dans le silo entre différentes parcelles de maïs ensilées le même jour (teneur en matières sèche, teneur en amidon). « Ceci facilite l’ajustement des rations et limite l’impact des transitions alimentaires. »

Lire aussi : Gaec Accolas : du maïs sur les terres profondes et beaucoup d'autres fourrages

Les plus lus

Bovins viande : un revenu 2022 bas, sauf pour les systèmes avec cultures
L'Institut de l'Elevage a simulé sur cas-types le revenu 2022 des élevages bovins viande. Hausse des prix des bovins et hausse…
« Le marché italien et le développement de primes spécifiques à la vache allaitante, ont véritablement permis le maintien et le développement du naissage en France, notamment dans les zones défavorisées », souligne Philippe Chotteau, chef du département économie de l’Institut de l’élevage.
Bovins viande : vers un retour aux faibles effectifs des années 1980 ?
Rétrospective avec Philippe Chotteau, chef du département économie de l’Institut de l’élevage, sur les évènements qui ont jalonné…
taureau race limousine
A Lanaud, quatre taureaux limousins vendus aux enchères plus de 15 000 euros
100 % des veaux ont été vendus lors des enchères pour la deuxième série de taureaux limousins issus de la station nationale de…
Stéphanie Mocques-Goure donne la priorité aux résultats économiques. Sur son exploitation, tout est géré au mieux pour limiter les charges et pouvoir se dégager un revenu.
Bovins viande : « Je veux vivre de mon métier »
À Beaufort-en-Anjou dans le Maine-et-Loire, Stéphanie Mocques-Goure a transformé en profondeur son système pour réussir à se…
Les cours des broutards charolais stabilisés à haut niveau
Les cours des broutards charolais stabilisés à haut niveau
Durant les derniers mois de l’année 2022, les cours des broutards sont restés stables ou ont à peine diminué.
Avant de faire entrer les animaux dans les cases, il convient d’étaler avec un godet une dizaine de centimètres d’écorce broyée puis de « pailler » une à deux fois par semaine.
Des écorces de bois comme alternative à la paille
Les plaquettes de bois ne sont pas le seul produit issu de la biomasse forestière à pouvoir être utilisé comme alternative à la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande