Aller au contenu principal

L’Urfacal partenaire de la relance de l’engraissement en Auvergne et dans le Limousin.

Atelier d'engraissement en plein air de génisses charolaises en Auvergne.
Atelier d'engraissement en plein air de génisses charolaises en Auvergne.
© F.d'Alteroche / archives

Les fabricants d’aliments de l’Urfacal — privés et coopératifs adhérents au Snia ou à Coop de France Nutrition Animale des régions Auvergne et Limousin — veulent s’engager résolument avec les partenaires d’amont et d’aval de la filière et
les collectivités territoriales dans un programme de développement de l’engraissement des jeunes bovins. « Le développement de l’engraissement est stratégique pour le maintien de l’élevage dans nos régions. Et cette année, les conditions sont favorables », explique Jean-Luc Doneys d’Union Altitude, président de l’Urfacal. Les marchés d’Europe du Sud sont difficiles pour les broutards, les fourrages sont abondants et de qualité, et le prix des céréales a baissé. Celui de la protéine baisse aussi un peu, mais moins vite qu’espéré.


Pour la fibre et les coproduits industriels, comme les fabricants se couvrent avec des contrats annuels, l’évolution est moins sensible aux cours. « Les fabricants appliquent ces évolutions sur les prix des aliments composés depuis le printemps, en jouant leur rôle d’amortisseur de
la volatilité des cours des matières premières », rappelle Jean-Michel Boussit du pôle animal d’Axereal, vice-président de l’Urfacal.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Maïs « coupe haute » : un fourrage plus concentré à bien rationner
Alors que les ensilages de maïs sont prometteurs cette année, Arvalis fait le point sur la technique de récolte de l'ensilage de…
Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine
Bruno Dufayet, Fédération nationale bovine : « Des signaux de marché au vert, les prix doivent sortir du rouge »
A quelques jours du Sommet de l’Elevage, le président de la Fédération nationale bovine estime que toutes les planètes sont…
Profiter d’une conjoncture plus favorable à la viande bovine pour bâtir un vrai projet de filière
Face à des volumes de production qui s’étiolent et à une pyramide des âges des éleveurs devenue préoccupante, les participants au…
Plusieurs paramètres entrent en jeu pour analyser la différence de rentabilité des systèmes, à commencer par le coût de production.
Les systèmes d’avenir existent déjà en élevages bovins viande !
Après avoir mis en avant les facteurs de variabilité de la rentabilité des exploitations bovins viande des Pays de la Loire et…
Génisses ayant vêlées à deux ans - archives. La stratégie « vêlages à deux ans » stricte ne concerne que 1,3 % des troupeaux allaitants.
Vêlage à deux ans : une piste d’intérêt en bovins viande
En France, le vêlage à deux ans est très peu pratiqué en élevage allaitant. Pourtant, il permet d’améliorer l’efficience des…
David Lachassagne a apprécié la rusticité et le rendement en grain et paille de l'orge hybride.
« J’ai choisi de ne récolter l’orge hybride qu’en grain et paille »
David Lachassagne, éleveur de charolais à Givarlais dans l’Allier, a testé cette année l’orge hybride sur trois hectares. Vu son…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande