Aller au contenu principal

Santé animale et génomique
L´interaction hôte-pathogènes vue par les gènes

Face à des agents pathogènes résistants, des consommateurs réticents, l´Europe met en place de nouveaux moyens de lutte.


Le 1er septembre 2004, le réseau EADGENE (European Animal Disease Genomics Network of Excellence) doit être mis en place par l´Union européenne. Ce projet porte sur l´approche de la santé animale par les gènes, dans le but d´améliorer la qualité sanitaire des produits. Pendant cinq ans vont être étudiées les interactions entre l´hôte et les agents pathogènes (bactéries, virus, parasites ou champignons) afin de définir quels sont les gènes qui interviennent dans ces processus.
Douze millions d´euros ont été débloqués afin de répondre à la thématique prioritaire de l´agriculture contemporaine « Qualité et sûreté alimentaires ».
Dix pays de la communauté participent aux recherches, sur les principales espèces d´animaux d´élevage. La France est représentée avec la participation de l´Inra.

La génomique encore au tout début
Si en Europe, les animaux sont au premier rang mondial en matière de performances et de bien-être, ils n´en restent pas moins sensibles à diverses pathologies. De leurs côtés les agents pathogènes sont de plus en plus résistants.
A cela s´ajoute le souhait du consommateur pour des produits de plus en plus naturels.
Les recherches du réseau EADGENE permettront ainsi de sélectionner des animaux « génétiquement » résistants à certaines maladies. Ainsi au sein d´une population d´animaux de même espèce, on pourra identifier ceux développant une immunité naturelle et étudier quels sont les gènes qui en sont responsables.
Les études concernant notamment les zoonoses (maladies transmissibles à l´homme) seront les bienvenues dans l´opinion publique. Cela permettra peut-être aussi de mettre au point des diagnostics plus rapides et de nouveaux traitements pour des maladies jusqu´alors incurables comme la paratuberculose chez les bovins.

Toutefois l´utilisation de la génomique dans le domaine de la santé n´en est qu´à son balbutiement et les fonds nécessaires sont élevés. Le réseau EADGENE permettra donc de mettre en commun les moyens financier, scientifique et technique des pays participants au projet. Il faut maintenant attendre les premiers résultats.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Matthieu Fages achète une moyenne d’un taureau salers par an dont certain en copropriété en accordant une importance particulière au caractère à l’image de Milan, 6 ans, (Fervent/Odon/Onyx) indexé à 115 en Isevr. Il est né au Gaec de la colline d’Urfé dans la Loire et acheté à la station de Saint Bonnet de Salers. © F. d'Alteroche
[De conseiller à éleveur ] « J’applique chez moi mes conseils pratiques »
Aux confins du Cantal et de l’Aveyron, Matthieu Fages a repris l’exploitation familiale en 2011 après avoir été salarié à Bovins…
De nouveaux index de synthèse plus lisibles arrivent pour le troupeau allaitant
REPRO, VELAGE, FORMAT,...en tout six index "techniques", chacun correspondant à un grand thème d’aptitudes, seront livrés fin…
Germain Fréville. « J’étais vraiment convaincu par les conseils que je donne. Je mets maintenant à l’épreuve ce que je préconise. J’essaie de faire des émules par l’exemple. » © S. Bourgeois
[De conseiller à éleveur] « J’avais en tête l’exploitation idéale et je l’ai trouvée »
Germain Fréville est double actif. Il travaille à mi-temps pour une association d’aide aux agriculteurs en difficulté et élève…
La cage mesure 3 m sur 3 m et 2 m de haut. Elle pèse environ 600 kg et a coûté 2800 € HT pour 40 heures de fabrication. « Le montage de la cage a été pensé pour avoir un compromis entre solidité, sécurité et légèreté », explique Fabien Vialle. Elle rentre dans le cadre de la législation routière et peut être transportée sur route (moins de 3 m 50 de large).   © E. Durand
Une cage de contention pour bovins mobile et multifonctions
Gaël Magnaval, éleveur de limousines en Corrèze, à proximité de Chamberet, a imaginé une cage mobile pour pouvoir poser ses…
jeunes bovins Charolais
Marché fluide pour les jeunes bovins
Sur le mois de juin 21, le rythme de prélèvement des mâles en ferme a été plus dynamique que celui des quatre années antérieures…
Le début 2021 laisse présager une embellie côté prix pour la viande bovine au second semestre. © C. Delisle
Filière viande bovine européenne : de meilleures perspectives pour fin 2021
Covid-19, Brexit, forte baisse du prix des JB et broutards… 2020 fut une année compliquée au sein du marché communautaire.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande