Aller au contenu principal

FNB
L’incompréhension face à la PAC

La Fédération Nationale Bovine, dans un communiqué du 15 janvier, fait part de ses craintes sur les conséquences de la réforme de la Pac sur les soutiens aux éleveurs spécialisés de bovins à viande. En cause prioritairement le montant de la future aide à la vache allaitante.

«  Au-delà de l’affichage de façade par le Ministre avec une prime annonçée « à 200 euros pour les 40 premiers animaux », les pouvoirs publics se sont bien gardés de faire état du montant pour les animaux suivants. Or dans le cadre d’une enveloppe budgétaire amputée, la réalité pourrait être d’à peine 100 euros par animal, ou moins. Une perspective totalement inacceptable ! »

 

« Le modèle économique des éleveurs spécialisés bovins-viande , naisseurs comme naisseurs –engraisseurs, repose à l’évidence sur des cheptels bien supérieurs à 40 animaux pour vivre. »

 

Par ailleurs, la FNB attend une réponse sur l’éligibilité des mélanges légumineuses-graminées à l’appui à l’autonomie fourragère, qui n’est pas encore confirmée.

 

Enfin, le futur plan de modernisation dans un second pilier régionalisé n’est pas pour rassurer l’organisation. « Tel qu’il se préfigure, il n'offre aucune garantie d'un soutien public actif et efficace à l'indispensable financement des bâtiments d'élevage et à l'adaptation des exploitations. Il s’agit pourtant d’un levier-clé de compétitivité pour l’avenir, et notamment pour l’engraissement. »

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Profiter d’une conjoncture plus favorable à la viande bovine pour bâtir un vrai projet de filière
Face à des volumes de production qui s’étiolent et à une pyramide des âges des éleveurs devenue préoccupante, les participants au…
Plusieurs paramètres entrent en jeu pour analyser la différence de rentabilité des systèmes, à commencer par le coût de production.
Les systèmes d’avenir existent déjà en élevages bovins viande !
Après avoir mis en avant les facteurs de variabilité de la rentabilité des exploitations bovins viande des Pays de la Loire et…
David Lachassagne a apprécié la rusticité et le rendement en grain et paille de l'orge hybride.
« J’ai choisi de ne récolter l’orge hybride qu’en grain et paille »
David Lachassagne, éleveur de charolais à Givarlais dans l’Allier, a testé cette année l’orge hybride sur trois hectares. Vu son…
Génisses ayant vêlées à deux ans - archives. La stratégie « vêlages à deux ans » stricte ne concerne que 1,3 % des troupeaux allaitants.
Vêlage à deux ans : une piste d’intérêt en bovins viande
En France, le vêlage à deux ans est très peu pratiqué en élevage allaitant. Pourtant, il permet d’améliorer l’efficience des…
Une enchère record à 15 400 € pour un futur reproducteur Charolais prometteur
Une vente aux enchères conjointement organisée par Charolais Expansion et le herd book charolais à l’occasion du dernier concours…
Maïs « coupe haute » : un fourrage plus concentré à bien rationner
Alors que les ensilages de maïs sont prometteurs cette année, Arvalis fait le point sur la technique de récolte de l'ensilage de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande