Aller au contenu principal

L'IGP Charolais de Bourgogne vise la Chine

Une délégation d'éleveurs et d'acteurs de la filière IGP Charolais de Bourgogne se sont rendus en Chine durant une semaine au mois de mai pour faire de la promotion et nouer des contacts.   

délégation IGP Charolais de Bourgogne en Chine
© IGP Charolais de Bourgogne

A l'initiative du département de la Nièvre, ce voyage a été organisé par l'association ENJOI58 (éleveurs nivernais jeunesse ouverture internationale).

L'IGP Charolais de Bourgogne a pour objectif à moyen terme de conquérir une place à l'export, dont le marché chinois. "Notre filière a tout pour plaire aux importateurs chinois : volume, qualité, traçabilité garantissant un élevage extensif avec l'herbe comme marqueur." La délégation s'est rendue notamment au Salon international de l’agroalimentaire de Shanghai.

Si ce projet se concrétise, l'idée est de faire emprunter aux expéditions de viande la "route de la soie" au départ de l'Allemagne. Cette ligne ferroviaire a été modernisée il y a trois ans et propose des containers réfrigérés qui arrivent à destination en quelques jours.

Prochaine étape : la visite d'une délégation chinoise dans des élevages de la Nièvre, qui est prévue dans quelques mois.

Lire aussi Viande bovine : hausse de 47 % des achats chinois

Charolais de Bourgogne trace sa route

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

La production de veaux sous la mère n’a pas vu d’embellie sur ses cours contrairement aux autres productions d’élevage.
Le veau sous la mère subit de plein fouet la crise
Confrontée à la progression des prix du maigre et à l’érosion du nombre de producteurs, la filière veau sous la mère est inquiète…
« On voulait un système de barrière qui nous aide à canaliser des lots de bétail entre des bâtiments. Mais on voulait aussi quelque chose de mobile et facile à déplacer. » expliquent Pierre et Alexandre Coudour. Père et fils ont pour cela mis au point cette barrière de 4 mètres de long contre laquelle peut venir se rabattre deux barrières de 3 mètres soit 10 mètres une fois dépliées. Ce n’est pas pour autant un outil de contention à proprement ...
"J'ai fabriqué une barrière mobile pour canaliser les bovins"
Au Gaec des Belins à Saint-Forgeux-Lespinasse, dans la Loire, une barrière mobile dépliable facile à déplacer aide à canaliser…
Le Gaec Camus Père et Fils s’est illustré lors des 72 heures de la Limousine
  L’édition 2022 du concours national Limousin s’est tenue pour la première fois dans la Sarthe, dans le cadre de la Foire du…
Le marché européen du jeune bovin bien orienté
En Allemagne et en Italie, les cours des jeunes bovins ont entamé leur hausse saisonnière. Entre une offre globalement limitée et…
A côté des baignoires, une partie des abreuvoirs sont métalliques et permettent d’être alternativement utilisés dans deux voire trois pâtures compte tenu de la gestion des lots en pâturage tournant.
De l’eau de forage 365 jours par an pour abreuver les bovins
Installé dans le Puy-de-Dôme, le Gaec Courteix a mis en place un forage en 2010. Il approvisionne tout l’hiver les abreuvoirs des…
Après : Les salers peuvent boire mais n'ont plus la possibilité de patouiller dans le ruisseau. À signaler au centre de la photo, l'aménagement d'un franchissement avec un tuyau en PHED permettant au bétail et aux engins de franchir à sec le ruisseau.
De l’eau propre pour abreuver les bovins sans salir les ruisseaux
L’aménagement de points d’eau en pâture diminue le salissement des ruisseaux et les atteintes à l’environnement en permettant aux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande