Aller au contenu principal

PAC
Lettre ouverte de la Coordination Rurale à Stéphane Le Foll

Dans une lettre ouverte adressée au ministre, diffusée le 28 avril à la presse, la Coordination Rurale demande des clarifications sur la mise en oeuvre de la réforme de la PAC dans le secteur viande bovine.

Le syndicat regrette que sa demande de rendez-vous avec les responsables de sa section de la viande soit restée sans réponse et souhaite revenir sur plusieurs points, au premier rang desquels figure "le maintien de la PMTVA qui se traduit en réalité par une baisse de son budget, et le montant unitaire de la PMTVA de 200 € qui ne sera tenable que pour une faible partie du cheptel."

 

La CR évoque ensuite "l'augmentation de l'ICHN qui est permise par sa fusion avec la PHAE : In fine, les bénéficiaires des deux systèmes seront perdants."

 

La mise en place d'un plan de modernisation est aussi abordée : "Compte-tenu du niveau du revenu des éleveurs, et des nombreuses ombres sur leurs revenus futurs, il va leur être très difficile d'investir. Quel sera alors l'impact de ce nouveau PMBE ?"


Et concernant le soutien à l'engraissement, pour la Coordination Rurale, cette aide "n'est finalement accordée qu'à 25 animaux contractualisés et abattus en France. Avez-vous pris le temps de calculer l'impact de cette somme sur le prix de vente de l'ensemble de la production d'une exploitation engraissant 70 taurillons par exemple ? Et nous jugeons inacceptable de la limiter aux animaux abattus en France. S'agit-il d'un soutien aux engraisseurs ou aux abattoirs ? Cette dernière hypothèse semble la plus réaliste."


La Coordination Rurale attire également l'attention du ministre sur les seuils et planchers qui assortissent chaque aide, la reconnaissance de l'ensemble des actifs agricoles.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Maïs « coupe haute » : un fourrage plus concentré à bien rationner
Alors que les ensilages de maïs sont prometteurs cette année, Arvalis fait le point sur la technique de récolte de l'ensilage de…
Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine
Bruno Dufayet, Fédération nationale bovine : « Des signaux de marché au vert, les prix doivent sortir du rouge »
A quelques jours du Sommet de l’Elevage, le président de la Fédération nationale bovine estime que toutes les planètes sont…
Profiter d’une conjoncture plus favorable à la viande bovine pour bâtir un vrai projet de filière
Face à des volumes de production qui s’étiolent et à une pyramide des âges des éleveurs devenue préoccupante, les participants au…
Plusieurs paramètres entrent en jeu pour analyser la différence de rentabilité des systèmes, à commencer par le coût de production.
Les systèmes d’avenir existent déjà en élevages bovins viande !
Après avoir mis en avant les facteurs de variabilité de la rentabilité des exploitations bovins viande des Pays de la Loire et…
Génisses ayant vêlées à deux ans - archives. La stratégie « vêlages à deux ans » stricte ne concerne que 1,3 % des troupeaux allaitants.
Vêlage à deux ans : une piste d’intérêt en bovins viande
En France, le vêlage à deux ans est très peu pratiqué en élevage allaitant. Pourtant, il permet d’améliorer l’efficience des…
David Lachassagne a apprécié la rusticité et le rendement en grain et paille de l'orge hybride.
« J’ai choisi de ne récolter l’orge hybride qu’en grain et paille »
David Lachassagne, éleveur de charolais à Givarlais dans l’Allier, a testé cette année l’orge hybride sur trois hectares. Vu son…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande