Aller au contenu principal

MHE : l’État précise les modalités du soutien financier aux éleveurs impactés

Dans un communiqué publié le 19 janvier, le ministère de l’Agriculture a précisé les modalités du soutien financier aux élevages touchés par la maladie hémorragique épizootique (MHE). Les frais vétérinaires et les mortalités seront pris en charge par l’État à 80 %.

© V. Philis

« L’État remboursera 80 % des frais de soins vétérinaires et indemnisera à hauteur de 80 % les animaux morts » de la maladie hémorragique épizootique (MHE), et ce « pour l’ensemble des foyers constatés jusqu’au 31 décembre 2023 », annonce le ministère de l’Agriculture dans un communiqué de presse le 19 janvier.

Ces aides s’ajoutent à la prise en charge des tests PCR de confirmation de la maladie

Pour les cas confirmés après le 1er janvier 2024, « la solidarité professionnelle prendra le relais, avec l’appui de l’État », détaille la Rue de Varenne. Le fonds de mutualisation du risque sanitaire et environnemental (FMSE) « indemnisera au même taux les frais vétérinaires et les animaux morts ».

Les éleveurs « pourront déposer leurs dossiers d’indemnisation dès le début du mois de février ». Très attendues, ces aides s’ajoutent à la prise en charge des tests PCR de confirmation de la maladie, annoncée début novembre (lire l’encadré). Le principe de ces indemnisations avait été acté par Marc Fesneau à l’automne, mais il manquait encore leurs modalités précises, qui viennent d’être présentées aux responsables professionnels le 19 janvier.

Arrivée fin septembre en France, pour la première fois, la MHE a provoqué 3 764 foyers dans le sud et l’ouest du pays, selon le dernier bilan au 18 janvier. Les « premières enquêtes de terrain » montrent que 10 à 15 % des bovins « expriment des signes cliniques en cas de contamination d’un élevage » par la MHE (avec une mortalité de 1 % dans les élevages contaminés).

À savoir

« Depuis l’apparition des premiers foyers, pour soulager la trésorerie des éleveurs impactés par la MHE, les analyses PCR et les frais vétérinaires pour la réalisation du prélèvement en cas de suspicion clinique sont intégralement pris en charge par l’État. Par ailleurs, pour ceux des élevages qui connaissent des difficultés de trésorerie, les mécanismes de droit commun d’exonération partielle de TATFNB, à la main des préfets, ou de report de charges sociales par la MSA, peuvent intervenir », précise le ministère de l’Agriculture.

Les plus lus

Charlie Peltier est installé depuis trois ans. Son système fourrager est basé sur un ensilage de méteil pour le volume et les prairies multiespèces pour la qualité.
En viande bovine, une installation bien pensée et bien vécue

Installé depuis trois ans en Loire-Atlantique, Charlie Peltier a choisi de conduire un système naisseur économe et autonome en…

génisses rouges des prés
Pac : le montant de l’aide aux bovins allaitants de plus de 16 mois fixé à 106 euros par UGB

À compter de la campagne 2023, les deux aides distinctes pour les bovins allaitants (ABA) et laitiers (ABL) sont remplacées…

Dans un contexte de forte augmentation des charges de fonctionnement des entreprises et des contraintes administratives, la Fédération française des commerçants en bestiaux (FFCB) apporte son soutien total aux éleveurs mobilisés.
Colère des agriculteurs : les négociants en bestiaux menacent de manifester à leur tour

À l’heure où la mobilisation des agriculteurs s’amplifie partout en France, la Fédération française des commerçants en…

vaches de race aubrac
MHE : les critères d’éligibilité pour bénéficier de l’aide d’urgence sont précisés par décret

Dans un décret paru au Journal officiel ce 4 février 2024, le ministère de l’Agriculture détaille le plan d’aide…

bâtiment engraissement jeunes bovins
Colère des agriculteurs : « Nous croulons sous les contraintes et les soutiens manquent à l'appel »

Maxime Latrace, éleveur de bovins viande dans la Nièvre en Gaec avec son frère Antoine, n'a pas l'habitude de participer à des…

SCEA Chaudesaigues dans l’Aude / élevage de gasconnes des Pyrénées
Les huit dossiers sur lesquels la Fédération nationale bovine attend des réponses concrètes en soutien à l’élevage

En conférence de presse ce mardi 23 janvier, la Fédération nationale bovine (FNB) a exprimé, au nom des éleveurs, un…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande