Aller au contenu principal
Font Size

Importations de bovins vifs
Les parts de marchés progressent sur la Turquie

Les données statistiques turques sur les importations d’animaux vivants mettent en avant la progression des parts de marché prises par les animaux français depuis septembre dernier.

© source : Turkstat

« D’après les opérateurs, au moins 25 000 bovins auraient embarqué pour la Turquie entre l’ouverture du marché et la fin octobre, avant un coup d’arrêt dû à une interprétation divergente des certificats sanitaires entre autorités vétérinaires turques et françaises. Néanmoins, cet arrêt est intervenu à une période de faible activité correspondant à la célébration de l’Aïd el Kebir. Selon les douanes turques, 6 300 taurillons français ont été reçus en septembre.

Traduits en tonnes (équivalent carcasse), ces arrivages de bovins français viennent compenser la baisse des importations turques de viande bovine de toutes origines entre août et septembre. Celles-ci sont tombées à 5 700 téc, soit 1 600 téc de moins qu’en août », explique l’Institut de l’élevage dans sa lettre mensuelle de conjoncture. D’après les statistiques douanières turques, la provenance Uruguay et Australie est en chute libre pour ce créneau des mâles de plus de 300 kilos. Ce n’est pas pour autant que ces pays et en particulier l’Uruguay ont cessé de vendre des animaux vivants en Turquie, mais d’après les chiffres des douanes turques, il semble que pour cette provenance c’est désormais le créneau des animaux de 160 à 300 kilos qui soit privilégié.

PEU D’ANIMAUX MAIGRES FRANÇAIS

Les importations d’animaux maigres venus de France ne peuvent pas encore apparaître dans les statistiques et au moins dans un premier temps ne pourront concerner que des volumes assez limités. « Malgré l’ouverture de la Turquie aux animaux maigres français, les envois restent problématiques. La collecte d’animaux de moins de 300 kilos est difficile : les animaux du bassin allaitant ont déjà dépassé la limite de poids et les recherches se concentrent dans le Sud-Ouest et dans l’Ouest de la France.

Les premiers animaux devaient partir fin novembre à l’issue de la quarantaine de 21 jours », précise l’Institut de l’élevage.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Les systèmes les plus rémunérateurs ont joué systématiquement sur une part suffisante de céréales autoconsommées (>50 % des concentrés consommés de l’atelier), sur une bonne gestion du poste mécanisation, une productivité des UGB correcte et une productivité de la main-d’œuvre satisfaisante. © C. Delisle
Systèmes d'élevage bovins viande, quelle rentabilité ?
Un traitement statistique des coûts de production, collectés sur trois ans dans les Pays de la Loire et en Deux-Sèvres, a permis…
jeunes bovins ration pommes de terre
Des pommes de terre à saisir pour nourrir le troupeau allaitant
Des disponibilités importantes de tubercules se présentent cette année pour l'alimentation animale. Daniel Platel de la chambre d…
Cinq alternatives à la paille pour la litière des bovins viande
Les disponibilités en paille s'annoncent moins importantes et plus précoces pour la campagne 2020. Différentes possibilités…
Vignette
Un bâtiment d’engraissement « caniculo-compatible »
Pour conforter une installation, le Gaec Civade dans le Cher a investi dans un bâtiment d’engraissement. Entièrement réalisé en…
« Les vaches boivent beaucoup plus naturellement dans les bacs collectifs de la nouvelle stabulation », observe l’éleveur. © R. Corneloup
Rémy Corneloup : "des abreuvoirs collectifs et un compteur d'eau"
Rémy Corneloup, éleveur à Curbigny en Saône-et-Loire, a opté pour un système d’abreuvement collectif, afin d’offrir une eau en…
Le concours national Charolais adultes reporté, le concours des veaux aménagé
Le conseil d’administration du Herd Book Charolais réuni le 25 juin a décidé de reporter le concours national des adultes à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande