Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Les céréaliers proposent un fonds de solidarité en faveur des éleveurs

L’assemblée générale de producteurs de blé (AGPB) et de maïs (AGPM) ont annonçé le 30 août la création d’un fonds structurel de solidarité en faveur des éleveurs. Il porterait sur près de 100 millions d’euros et serait alimenté par une contribution volontaire des céréaliers. Les modalités de fonctionnement du fonds devraient être définies aux alentours du 11 septembre 2012, date à laquelle s'ouvre le Space à Rennes.


Son objectif est de financer des actions structurelles pour améliorer la compétitivité des élevages, pouvant être telles que la rénovation de bâtiments, le développement de la méthanisation ou du photovoltaïque. Le plan des céréaliers propose aussi le développement d’une « politique contractuelle qui lisse les fluctuations excessives sur la base de l’accord du 15 juin 2011 passé entre céréaliers, organismes stockeurs, fabricants d’aliments et éleveurs. »


La FNB se félicite de l’annonce du projet de création de ce fonds. « L’objectif de renforcement de la contractualisation en alimentation animale peut également permettre de lisser les phases de fluctuations les plus brutales. Mais face à cette volatilité sans précédent, on ne peut que constater l’incapacité et l’impuissance à réguler de la part des responsables politiques au plan international. Ce qui se traduit par un pur laisser-faire ». L’organisation rappelle aussi l’enjeu d’agir pour la poursuite de la hausse des prix à la production, et sur une orientation de la PAC post-2013 vers des soutiens adaptés à cette situation économique et des outils de régulation spécifiques.


La fédération française des producteurs d’oléagineux et protéagineux (Fop) soutient cette initiative. Elle défend un plan global avec des mesures conjoncturelles - favoriser les approches interfilières par des mécanismes de régulation, stockage, et de contractualisation - et des mesures structurelles. Celles-ci devant inciter les opérateurs à privilégier les tourteaux de colza et tournesol et plus généralement les protéines végétales françaises et européennes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

[Covid 19] Quand l'éleveur François Garrivier prend la plume et dénonce l’attitude des acteurs de l’aval de la filière viande
Eleveur de Charolaises dans la Loire, François Garrivier dénonce le double discours des acteurs de l’aval de la filière viande…
chargement de bovins en ferme
[Covid-19] Les abatteurs se démènent pour remplir leur mission

Après une première semaine folle, au cours de laquelle la demande en viande a explosé, les entreprises du commerce et de l'…

[Covid-19] La « renationalisation » des achats de viande bovine doit aussi profiter aux éleveurs
Alors que suite à l’arrivée du coronavirus les enseignes de la grande distribution ont vu leurs ventes gonfler suite au…
[Covid-19] Le marché de la viande bovine bouleversé
Les restrictions prises par les différents Etats membres pour contenir la pandémie de Covid-19 auront inévitablement des effets…
Cette étude confirme que le rapport entre le poids de l’animal à la sortie de la ferme et la viande nette réellement utilisable (250 kg), varie selon de nombreux critères amont (race, catégorie de l’animal, état d’engraissement…). © C. Delisle
De l’animal au steak, des rendements passés à la loupe
L’Institut de l’élevage et Interbev ont mis à jour les rendements d’abattage et de découpe des principales races bovines abattues…
France Conseil Elevage demande le report de toute intervention en élevage
Les entreprises de conseil en élevage demandent le report des interventions de leur techniciens dans les exploitations, se…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande