Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les céréaliers proposent un fonds de solidarité en faveur des éleveurs

L’assemblée générale de producteurs de blé (AGPB) et de maïs (AGPM) ont annonçé le 30 août la création d’un fonds structurel de solidarité en faveur des éleveurs. Il porterait sur près de 100 millions d’euros et serait alimenté par une contribution volontaire des céréaliers. Les modalités de fonctionnement du fonds devraient être définies aux alentours du 11 septembre 2012, date à laquelle s'ouvre le Space à Rennes.


Son objectif est de financer des actions structurelles pour améliorer la compétitivité des élevages, pouvant être telles que la rénovation de bâtiments, le développement de la méthanisation ou du photovoltaïque. Le plan des céréaliers propose aussi le développement d’une « politique contractuelle qui lisse les fluctuations excessives sur la base de l’accord du 15 juin 2011 passé entre céréaliers, organismes stockeurs, fabricants d’aliments et éleveurs. »


La FNB se félicite de l’annonce du projet de création de ce fonds. « L’objectif de renforcement de la contractualisation en alimentation animale peut également permettre de lisser les phases de fluctuations les plus brutales. Mais face à cette volatilité sans précédent, on ne peut que constater l’incapacité et l’impuissance à réguler de la part des responsables politiques au plan international. Ce qui se traduit par un pur laisser-faire ». L’organisation rappelle aussi l’enjeu d’agir pour la poursuite de la hausse des prix à la production, et sur une orientation de la PAC post-2013 vers des soutiens adaptés à cette situation économique et des outils de régulation spécifiques.


La fédération française des producteurs d’oléagineux et protéagineux (Fop) soutient cette initiative. Elle défend un plan global avec des mesures conjoncturelles - favoriser les approches interfilières par des mécanismes de régulation, stockage, et de contractualisation - et des mesures structurelles. Celles-ci devant inciter les opérateurs à privilégier les tourteaux de colza et tournesol et plus généralement les protéines végétales françaises et européennes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Bovins Viande.

Vous aimerez aussi

Vignette
Un recensement agricole argentin capital à plus d’un titre

En cours de réalisation, les résultats du recensement agricole argentin vont poser les bases des…

Vignette
Le prix du bétail conditionnera le renouvellement des générations
Sans prix du bétail attractif, le renouvellement des générations d’éleveurs va poser problème. Telle pourrait être la conclusion…
Vignette
Le marché des jeunes bovins est assaini
Depuis fin janvier, les stocks de jeunes bovins ont pu être écoulés, et la situation en Italie permet de maintenir les prix,…
Vignette
Elivia en difficulté
Le site d’Eloyes, dans les Vosges, et celui du Mans ferment. Elivia présente son projet pour retrouver son équilibre et…
Vignette
Retards de paiement des aides bio : trois éleveurs saisissent la justice
Dans un communiqué du 23 février, la FNAB annonce qu'elle accompagne trois agriculteurs qui ont lancé des recours administratifs…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande