Aller au contenu principal
Font Size

Auvergne
Les campagnols pullulent


Déjà, à l´automne dernier, les observations de terrain laissaient entrevoir une nouvelle infestation de campagnols terrestres dans les prairies auvergnates. Il se confirme en cette fin d´hiver que la région est rentrée dans un nouveau « pic de cinq ans » qui devrait durer jusqu´au printemps prochain, comme l´indique Corinne Martins de la Fédération régionale des groupements de défense (FRGDON). Certaines communes du Cantal notamment sont particulièrement touchées. Des prairies entièrement dévastées sur lesquelles rien ne pourra être récolté ce printemps. Et bien sûr, il n´est plus question de traitements chimiques sur ces parcelles car les seuils d´infestation au-delà desquels il est interdit d´intervenir, sont largement dépassés. Le département a obtenu une dérogation pour ressemer des prairies engagées en PHAE. Cette pullulation « pose le problème de la lutte collective qui n´est pas suffisante », constate Christophe Chabalier, technicien dans le Cantal.
Les observations sur les prairies auvergnates indiquent une nouvelle infestation des campagnols terrestres. ©B. Griffoul

A l´échelle de l´Auvergne, les attaques sont assez inégales selon les communes et mêmes les parcelles. « Dans la plupart des cas, il est encore temps de traiter pour sauvegarder la récolte, indiquait Corinne Martins mi-mars, mais il ne faut pas tarder à organiser le plan de lutte, tant que l´herbe n´a pas poussé, car au printemps, le campagnol se reproduit très vite. Il est important aussi de détruire les taupes car les campagnols utilisent leurs galeries. » Elle attire aussi l´attention sur l´obligation de n´utiliser que les produits homologués, via les groupements de défense, pour des questions d´efficacité et de coût, mais aussi eu égard à la conditionnalité des aides PAC.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Bâchage des silos : des pistes pour dégager les pneus
Machinisme
La bonne conservation du tas d’ensilage passe par la pose d’une couverture parfaitement hermétique. Si la qualité des bâches est…
L’intérêt de l’épeautre en alimentation du troupeau allaitant tient à la présence des glumes.
L'épeautre, une céréale qui n'apporte pas que de l'énergie
Par la présence des enveloppes du grain riches en cellulose, l’épeautre est utile en engraissement pour sécuriser la ration. Il…
carte Arvalis estimation date de début de récolte du maïs ensilage
Les ensilages de maïs pourraient débuter plus tôt que prévu
Arvalis a publié une carte des dates de début possible des chantiers d'ensilage de maïs. Ce sera autour du 20 août en Rhône-Alpes…
broutards charolais au pré
L'offre en broutards restera limitée dans les prochains mois

Au 1er juin 2020, on dénombrait 511 000 mâles de race allaitante âgés de 6 à 12 mois dans la BDNI : un effectif en recul de 3…

David Durand, éleveur au GAEC des Gariottes (à gauche) et Christophe Seringe, technicien d’élevage à la SCA Le pré vert (à droite), un tandem de choc pour développer le veau rosé bio. © E. Durand
Le veau rosé bio comme alternative au broutard
Le veau rosé bio s’est développé depuis une dizaine d’années dans le Sud-Ouest. Pour le Gaec des Gariottes en Corrèze, cette…
Le marché des reproducteurs bovins allaitants à l’heure du coronavirus
Sur le marché intérieur, le commerce des bovins reproducteurs allaitants est pénalisé par la décapitalisation, la mauvaise…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande