Aller au contenu principal
Font Size

Crucifères fourragères
Le son de moutarde sec ou humide constitue un complément azoté


Les enveloppes de graines brunes issues de la fabrication de la moutarde, sous forme sèche ou humide, peuvent être incorporées dans l´alimentation des bovins allaitants. L´Enesad (1) a mesuré leur digestibilité. En moyenne, le son de moutarde brune, sec apporte 90 g de MAD par kilo de matière sèche et 120 g pour le son humide. On peut tabler sur une valeur de 0,4 UFL, 110 g de PDIN, et 120 g de PDIE par kilo de matière sèche. « La valeur azotée du son de moutarde s´avère intéressante. Ce produit est appétent, mais sa richesse en sel entraîne une consommation importante d´eau de boisson », commente l´Enesad. « Sa forte teneur en matière grasse d´autre part limite la digestibilité de sa cellulose, d´où une assez faible valeur énergétique. » Des observations en élevage ont montré que le son sec s´utilise bien en mélange avec les concentrés.

Le son de moutarde humide peut quant à lui être incorporé à raison de 10 à 15 % en poids dans l´ensilage de maïs lors de sa mise en silo. « Le processus de fermentation élimine l´allyl sénevol, substance toxique contenue dans le son humide en sortie d´industrie, qui limite son ingestion. Et le son contribue à améliorer la conservation de l´ensilage. » Sa valeur azotée s´en trouve par la même occasion nettement améliorée.
D´autre part, la moutarde blanche utilisée comme culture intermédiaire piège à nitrates peut éventuellement être pâturée avec les mêmes recommandations que pour du chou ou du colza fourrager, selon le site internet de l´Institut de l´élevage. Elle est consommable par des bovins avant floraison uniquement, car des composés soufrés s´accumulent dans les boutons floraux.
©Enesad

(1) Ecole nationale d´enseignement supérieur agricole de Dijon.
Etude présentée lors des Journées 3R 2003.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Les systèmes les plus rémunérateurs ont joué systématiquement sur une part suffisante de céréales autoconsommées (>50 % des concentrés consommés de l’atelier), sur une bonne gestion du poste mécanisation, une productivité des UGB correcte et une productivité de la main-d’œuvre satisfaisante. © C. Delisle
Systèmes d'élevage bovins viande, quelle rentabilité ?
Un traitement statistique des coûts de production, collectés sur trois ans dans les Pays de la Loire et en Deux-Sèvres, a permis…
jeunes bovins ration pommes de terre
Des pommes de terre à saisir pour nourrir le troupeau allaitant
Des disponibilités importantes de tubercules se présentent cette année pour l'alimentation animale. Daniel Platel de la chambre d…
Cinq alternatives à la paille pour la litière des bovins viande
Les disponibilités en paille s'annoncent moins importantes et plus précoces pour la campagne 2020. Différentes possibilités…
Vignette
Un bâtiment d’engraissement « caniculo-compatible »
Pour conforter une installation, le Gaec Civade dans le Cher a investi dans un bâtiment d’engraissement. Entièrement réalisé en…
rayon viande bovine bio grande distribution Leclerc
La viande bovine bio ignore la crise
L’agriculture biologique continue d’avoir le vent en poupe. Elle semble même surfer sur la vague à la faveur des critiques sur…
Le concours national Charolais adultes reporté, le concours des veaux aménagé
Le conseil d’administration du Herd Book Charolais réuni le 25 juin a décidé de reporter le concours national des adultes à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande