Aller au contenu principal

Concours d´animaux de boucherie
Le règlement évolue

La traçabilité et le bien-être des animaux sur les terrains de concours seront renforcés à partir de janvier 2008, à l´initiative de la Fédération des concours d´animaux de boucherie de haute qualité.


Lors de la dernière assemblée générale de la Fédération des concours d´animaux de boucherie de haute qualité (FNCAB) à Sancoins (Cher), un nouveau règlement pour les concours a été adopté à l´unanimité. « A la demande de la boucherie artisanale et des grandes et moyennes surfaces, les plaques remises aux éleveurs pour les animaux primés porteront le numéro de travail de l´animal écrit à l´encre indélibile », explique Jean-Yves Renard, président de la FNCAB.
Les plaques remises aux éleveurs pour les animaux primés porteront le numéro de travail de l´animal écrit à l´encre indélébile. ©C. Bardoux / Courrier de la Mayenne

D´autre part, sur les concours, en s´alignant sur les pratiques en vigueur sur les marchés, il sera interdit de taguer les animaux achetés et ils devront être marqués aux ciseaux ou au crayon gras de façon discrète. Il sera aussi interdit de les attacher par les cornes, et obligatoire d´utiliser une têtière ou un licol. Les animaux devront avoir de bons aplombs avec des onglons parés, être propres et tondus, sans plaie apparente. Vingt animaux maximum pourront être présentés par un même éleveur qui devra, par aillleurs, apporter la preuve qu´il en est propriétaire depuis au moins quatre mois. Et les champions d´un concours n´auront pas le droit de se présenter à un autre concours de la Fédération.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Profiter d’une conjoncture plus favorable à la viande bovine pour bâtir un vrai projet de filière
Face à des volumes de production qui s’étiolent et à une pyramide des âges des éleveurs devenue préoccupante, les participants au…
David Lachassagne a apprécié la rusticité et le rendement en grain et paille de l'orge hybride.
« J’ai choisi de ne récolter l’orge hybride qu’en grain et paille »
David Lachassagne, éleveur de charolais à Givarlais dans l’Allier, a testé cette année l’orge hybride sur trois hectares. Vu son…
Génisses ayant vêlées à deux ans - archives. La stratégie « vêlages à deux ans » stricte ne concerne que 1,3 % des troupeaux allaitants.
Vêlage à deux ans : une piste d’intérêt en bovins viande
En France, le vêlage à deux ans est très peu pratiqué en élevage allaitant. Pourtant, il permet d’améliorer l’efficience des…
Plusieurs paramètres entrent en jeu pour analyser la différence de rentabilité des systèmes, à commencer par le coût de production.
Les systèmes d’avenir existent déjà en élevages bovins viande !
Après avoir mis en avant les facteurs de variabilité de la rentabilité des exploitations bovins viande des Pays de la Loire et…
Une enchère record à 15 400 € pour un futur reproducteur Charolais prometteur
Une vente aux enchères conjointement organisée par Charolais Expansion et le herd book charolais à l’occasion du dernier concours…
De nouvelles catégories pour les veaux mâles charolais engagés sur des concours reconnus par le Herd Book Charolais
Les 9 et 10 septembre prochain, la race Charolaise se donnera en spectacle sur le site du Marault à Magny-Cours dans la Nièvre.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande