Aller au contenu principal

Le pied enflé

Fièvre, inflammation de l’espace interdigité et évolution rapide de la boiterie signent le panaris.
© J.-M. Nicol

Quand je parle du pied, je devrais plutôt parler du « paturon » pour désigner la zone située entre les deux étuis cornés et l’articulation du boulet. Cette zone peut s’enflammer en cas de panaris qui se manifeste par un gonflement des tissus mous bien visible en avant et/ou en arrière du pied et éventuellement tout autour de la couronne. La douleur devient plus vive à mesure que l’inflammation s’aggrave ; avec elle la boiterie s’intensifie et l’animal devient fébrile. En l’absence de traitement antibiotique cohérent, la nécrose des tissus est telle que le panaris s’ouvre le troisième ou quatrième jour en fissurant la peau de l’espace interdigité qui laisse alors s’échapper du pus. La combinaison des trois signes, que sont l’inflammation bien centrée sur le milieu du pied, la fièvre et la rapidité d’évolution de la boiterie, suffisent à attester du panaris, par ailleurs bien plus fréquent au pâturage qu’à la stabulation permanente.

Mais quand s’enflamme une zone circonscrite du paturon qui finit par suppurer sans provoquer de douleur vive, il faudra soulever le pied pour parer l’abcès parti de la sole, infiltré contre la muraille pour déboucher finalement le long de la couronne.
Même si elle mime un panaris, l’inflammation de l’espace interdigité accompagnée d’une douleur plutôt faible doit vous inciter à examiner avec soin l’espace interdigité qui peut cacher un corps étranger coincé entre les onglons ou plus souvent une limace proéminente dont la surface abîmée a permis à une infection de gagner les tissus profonds. Une fois guérie, cette infection pourra motiver le retrait ultérieur de la limace.
Reste l’inflammation très douloureuse, circonscrite au talon externe d’une vache dont vous avez négligé la boiterie au prétexte qu’elle n’était pas importante et qu’elle pouvait attendre encore un peu. Neuf fois sur dix, parti d’un banal ulcère de la sole, l’infection a eu le temps de ronger la zone pour évoluer en arthrite incurable.
Comme quoi tout ce qui enfle et qui fait mal n’est pas du panaris !

Tout ce qui enfle et fait mal n’est pas panaris

Les plus lus

Bovins viande : un revenu 2022 bas, sauf pour les systèmes avec cultures
L'Institut de l'Elevage a simulé sur cas-types le revenu 2022 des élevages bovins viande. Hausse des prix des bovins et hausse…
« Le marché italien et le développement de primes spécifiques à la vache allaitante, ont véritablement permis le maintien et le développement du naissage en France, notamment dans les zones défavorisées », souligne Philippe Chotteau, chef du département économie de l’Institut de l’élevage.
Bovins viande : vers un retour aux faibles effectifs des années 1980 ?
Rétrospective avec Philippe Chotteau, chef du département économie de l’Institut de l’élevage, sur les évènements qui ont jalonné…
taureau race limousine
A Lanaud, quatre taureaux limousins vendus aux enchères plus de 15 000 euros
100 % des veaux ont été vendus lors des enchères pour la deuxième série de taureaux limousins issus de la station nationale de…
Stéphanie Mocques-Goure donne la priorité aux résultats économiques. Sur son exploitation, tout est géré au mieux pour limiter les charges et pouvoir se dégager un revenu.
Bovins viande : « Je veux vivre de mon métier »
À Beaufort-en-Anjou dans le Maine-et-Loire, Stéphanie Mocques-Goure a transformé en profondeur son système pour réussir à se…
Elevage bovins viande : mieux s'organiser pour mieux vivre au travail
Elevage bovins viande : mieux s'organiser pour mieux vivre au travail
Le travail, sujet très personnel n’est pas facile à aborder. Pourtant, il est un point de tension de plus en plus fort pour les…
Les cours des broutards charolais stabilisés à haut niveau
Les cours des broutards charolais stabilisés à haut niveau
Durant les derniers mois de l’année 2022, les cours des broutards sont restés stables ou ont à peine diminué.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande