Aller au contenu principal
Font Size

Le persillé rebute les yeux mais est apprécié des papilles

En achetant d’abord avec les yeux, bien des consommateurs ne font pas forcément plaisir à leurs papilles gustatives. Obsédés par le gras, ils donnent priorité aux muscles d’apparence « maigres » mais se délectent de morceaux délicatement persillés. C’est en quelques mots la conclusion d’une récente étude présentée lors de la dernière journée « Grand Angle Viande » organisée début novembre par l’Institut de l’élevage. Son objectif était de mesurer quelle était la perception d’une viande persillée par les consommateurs au moment de son achat, donc crue, puis après dégustation une fois cuite. Pour cela, l’enquête a été réalisée auprès d’un échantillon de 300 consommateurs vivant à Paris, Lyon et Caen. Il leur a d’abord été demandé de se prononcer sur leur intention d’achat devant trois faux-filets puis trois entrecôtes présentés en barquette sous film étirable avec trois niveaux de persillé différents (faible, moyen ou élevé). Leur préférence va alors clairement aux muscles faiblement ou moyennement persillés avec des résultats assez similaires pour les faux-filets ou les entrecôtes (voir graphique). En revanche, quand il leur est demandé de se prononcer sur leur intention d’achat après dégustation de morceaux d’entrecôtes ou de faux-filet grillés présentant ces trois mêmes niveaux de persillé (faible, moyen ou élevé) ce sont alors clairement les morceaux les plus goûteux et donc les plus persillés qui sont plébiscités.

« Le gras rebute à l’achat mais pas au goût. C’est le paradoxe du consommateur », expliquait Jérôme Normand chef de projet à l’Institut de l’élevage et en charge du suivi de cette étude. Au-delà de cette peur du « gras » il a aussi expliqué ces moindres intentions d’achat sur la viande crue persillée par la plus forte proportion de déchets dans l’assiette en particulier pour l’entrecôte dans la mesure où davantage de gras intramusculaire s’accompagne également d’une présence accrue de tissus adipeux intermusculaires. « Le niveau de persillé intermédiaire est un bon compromis ! Bien perçu en 'cru', il améliore les qualités perçues en bouche une fois 'cuit' », précisait Jérôme Normand. Et ce dernier d’ajouter que le fait d’avoir organisé ce test dans trois villes différentes n’avait pas permis de mettre en avant des variations régionales réellement significatives.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

L’intérêt de l’épeautre en alimentation du troupeau allaitant tient à la présence des glumes.
L'épeautre, une céréale qui n'apporte pas que de l'énergie
Par la présence des enveloppes du grain riches en cellulose, l’épeautre est utile en engraissement pour sécuriser la ration. Il…
carte Arvalis estimation date de début de récolte du maïs ensilage
Les ensilages de maïs pourraient débuter plus tôt que prévu
Arvalis a publié une carte des dates de début possible des chantiers d'ensilage de maïs. Ce sera autour du 20 août en Rhône-Alpes…
broutards charolais au pré
L'offre en broutards restera limitée dans les prochains mois

Au 1er juin 2020, on dénombrait 511 000 mâles de race allaitante âgés de 6 à 12 mois dans la BDNI : un effectif en recul de 3…

David Durand, éleveur au GAEC des Gariottes (à gauche) et Christophe Seringe, technicien d’élevage à la SCA Le pré vert (à droite), un tandem de choc pour développer le veau rosé bio. © E. Durand
Le veau rosé bio comme alternative au broutard
Le veau rosé bio s’est développé depuis une dizaine d’années dans le Sud-Ouest. Pour le Gaec des Gariottes en Corrèze, cette…
Le marché des reproducteurs bovins allaitants à l’heure du coronavirus
Sur le marché intérieur, le commerce des bovins reproducteurs allaitants est pénalisé par la décapitalisation, la mauvaise…
Vignette
L’aliment liquide apporte énergie fermentescible et azote soluble
Formulé à partir de coproduits locaux, l’aliment liquide est un moyen simple de complémenter des animaux. Il peut se distribuer…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande