Aller au contenu principal
Font Size

Le marché chinois devrait être effectivement ouvert dans six mois

Une accélération des procédures a été obtenue à Pékin par le gouvernement français. Théoriquement, dans six mois, les premières expéditions de viande bovine vers la Chine pourraient être réalisées.

L’ouverture au marché chinois porte sur la viande désossée congelée de bovins âgés de moins de trente mois.
© M.-J. Jaunatre

À l’occasion de sa visite d’État en Chine le 9 janvier, le président de la République a annoncé la signature d’un accord prévoyant l’ouverture du marché chinois à la viande bovine française dans les six mois. « Une excellente nouvelle pour la filière viande bovine française pour qui le potentiel du marché chinois est stratégique, et constitue une opportunité pour la production française grâce à l’exportation », salue Interbev.

L’annonce de la décision de lever l’embargo était intervenue en mars 2017 (1), mais il restait alors sept étapes administratives et techniques à franchir avant de pouvoir effectivement envisager les premières expéditions de viande. Les démarches avec la Chine auraient couru sur un délai de deux à trois ans. « C’est une accélération par décision politique de l’avancée des procédures, avec un protocole calé sur un calendrier de six mois, qui a été obtenue par le gouvernement français », explique Jean-Marc Chaumet de l’Institut de l’élevage. Si tout se passe bien, théoriquement dans six mois, les exportations pourront démarrer. L’accord porte sur de la viande désossée congelée de bovins âgés de moins de trente mois.

« Les USA avaient obtenu le même type d’accord pour déverrouiller le marché chinois l’an dernier. Depuis septembre 2016, ils ont expédié seulement quelques milliers de tonnes de viande bovine, représentant environ 1 % de l’ensemble des importations chinoises », fait savoir Jean-Marc Chaumet. La compétition sera rude avec les autres pays déjà importateurs en Chine, qu’ils soient nouveaux sur ce marché ou déjà bien en place et très offensifs en marketing et communication, comme l’Australie et l’Argentine.

(1) Voir aussi Réussir Bovins Viande juin 2017 p. 9
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Les systèmes les plus rémunérateurs ont joué systématiquement sur une part suffisante de céréales autoconsommées (>50 % des concentrés consommés de l’atelier), sur une bonne gestion du poste mécanisation, une productivité des UGB correcte et une productivité de la main-d’œuvre satisfaisante. © C. Delisle
Systèmes d'élevage bovins viande, quelle rentabilité ?
Un traitement statistique des coûts de production, collectés sur trois ans dans les Pays de la Loire et en Deux-Sèvres, a permis…
jeunes bovins ration pommes de terre
Des pommes de terre à saisir pour nourrir le troupeau allaitant
Des disponibilités importantes de tubercules se présentent cette année pour l'alimentation animale. Daniel Platel de la chambre d…
Cinq alternatives à la paille pour la litière des bovins viande
Les disponibilités en paille s'annoncent moins importantes et plus précoces pour la campagne 2020. Différentes possibilités…
Vignette
Un bâtiment d’engraissement « caniculo-compatible »
Pour conforter une installation, le Gaec Civade dans le Cher a investi dans un bâtiment d’engraissement. Entièrement réalisé en…
rayon viande bovine bio grande distribution Leclerc
La viande bovine bio ignore la crise
L’agriculture biologique continue d’avoir le vent en poupe. Elle semble même surfer sur la vague à la faveur des critiques sur…
Le concours national Charolais adultes reporté, le concours des veaux aménagé
Le conseil d’administration du Herd Book Charolais réuni le 25 juin a décidé de reporter le concours national des adultes à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande