Aller au contenu principal

Roman d´un éleveur écrivain
Le destin de Jeanne, sur fond d´histoire familiale et agricole du Nivernais Jean-Charles Cougny


Pour bâtir la trame de cet ouvrage, son auteur Jean-Charles Cougny, éleveur dans la Nièvre, s´est inspiré de sa propre histoire familiale. Il a donc choisi de romancer l´histoire de ses ancêtres en retenant la période s´étendant du milieu du 19è siècle à la Première guerre mondiale, période correspondant aussi dans cette région à l´absorption progressive de la race bovine Morvandelle par la Charolaise. Le roman fait un descriptif de toute la complexité des relations sociales dans la société agricole nivernaise de cette époque, entre les petits propriétaires fonciers et les simples travailleurs agricoles journaliers. L´ouvrage décrit fort bien l´attachement des premiers à leur bien qui les pousse à faire passer leurs sentiments au second plan, en optant pour des mariages d´intérêt dans le seul but de faire prospérer le capital familial. Le roman de 232 pages est édité aux éditions de l´Ecir et disponible en librairie.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

 © Agricentre
Le teff grass, une nouvelle fourragère estivale
Eragrostis tef ou teff grass, graminée cultivée comme céréale secondaire en Afrique, arrive en France comme fourragère. Sa…
Le bâtiment est en bois avec une ventilation naturelle, une bonne ambiance à l’intérieur et des écarts de température diurne-nocturne atténués par la toiture en panneaux « sandwich » de 4 centimètres d’épaisseur. © F. d'Alteroche
Une stabulation sur caillebotis double usage pour les vaches allaitantes
Dans le Cantal, la nécessité d’accroître les capacités de stockage en lisier d’un bâtiment entravé a incité les associés du Gaec…
Les vaches ont très vite adopté les logettes et les cornadis suédois leur ont permis de sauver leurs cornes, sans dommages jusqu’à présent. © F. d'Alteroche
Des caillebotis pour les vaches, pour ne pas remettre en cause l’autonomie
Le Gaec d’Éole utilise à peine 12 tonnes de paille-hiver pour les seules cases à veaux et cases de vêlage d’une stabulation « …
Les atouts du caillebotis pour les vaches allaitantes
Les stabulations intégrant au moins une partie de caillebotis sur fosse sont courantes en élevage laitier, plus rares en système…
 © M-H André
L’Argentine, cette usine à bœufs qui tourne au ralenti
Dans bon nombre d’élevages naisseurs argentins, le potentiel de production est loin d’être utilisé à 100 % de ses capacités. Une…
De la Stabiliser à la Redyblack, vers une nouvelle race bovins viande en France
Portée par l’association Bovinext, la RedyBlack est la première race bovine depuis des décennies à obtenir son agrément OS en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande