Aller au contenu principal

Gestion du pâturage
Le déprimage pour améliorer la qualité des fourrages

Le pâturage précoce des surfaces destinées à la fauche est une pratique très courante dans les systèmes allaitants. En plus de son rôle dans la gestion de l´herbe, il a pour effet d´adapter le chargement à la portance des sols.


« Le déprimage est indispensable pour bien gérer l´herbe en début de saison. Dès que l´herbe atteint 8 cm dans la parcelle, le déprimage peut débuter. Les animaux vont consommer les plantes les plus précoces dont l´épi est déjà formé », explique-t-on à la Chambre d´agriculture de la Creuse.
Le déprimage doit se faire sur une période courte
« En conséquence les plantes tallent davantage, le rapport feuille sur tige est amélioré. Le fourrage à récolter sera d´une meilleure valeur nutritive, et il pourra également se récolter un peu plus tard en saison. » Mais attention, pour ne pas pénaliser les rendements en fourrage, le déprimage ne doit pas non plus se prolonger trop tard. Suivant la zone géographique et l´altitude à laquelle se situe l´exploitation, il doit cesser entre la fin avril et la mi-mai.
En revanche, une constante quelle que soit la zone où se situent les prairies : « le déprimage n´est possible que sur une période relativement courte, il est donc indispensable qu´il débute tôt. Lorsque le chargement est faible, la surface à pâturer est importante et la nécessité de déprimer précocement, encore plus forte. »
En pratique, il est judicieux d´intercaler une parcelle destinée à la pâture pendant le déprimage afin de sécuriser la quantité d´herbe à pâturer au cours du second cycle de pâturage. On peut également être amené à arrêter le déprimage et à débuter le pâturage avant la fin du mois d´avril pour ne pas être dépassé par l´herbe fin mai.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Julien Denormandie sommet de l'elevage
FNB : "Un contrat écrit obligatoire pour toutes les catégories de bovins d'ici fin 2022"
Selon un communiqué de la FNB, Julien Denormandie a annoncé lors de sa visite au Sommet de l'Elevage qu'au 1er janvier 2022,…
Maïs « coupe haute » : un fourrage plus concentré à bien rationner
Alors que les ensilages de maïs sont prometteurs cette année, Arvalis fait le point sur la technique de récolte de l'ensilage de…
Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine
Bruno Dufayet, Fédération nationale bovine : « Des signaux de marché au vert, les prix doivent sortir du rouge »
A quelques jours du Sommet de l’Elevage, le président de la Fédération nationale bovine estime que toutes les planètes sont…
Déchargement de broutards français dans un atelier italien - En Italie, la conjoncture actuelle est favorable avec des niveaux de prix nettement plus élevés que ce qui est habituellement pratiqué à cette période de l’année.
Trop peu valorisés, les broutards sont moins nombreux
Le prix du maigre a gagné quelques centimes en fin d’été mais ne progresse pas dans les mêmes proportions que les femelles finies…
Le parc d’attente est un demi-cercle à barrière poussante sécurisée permettant au choix d’orienter les animaux vers un parc, vers le quai de chargement ou vers l’entrée du couloir de contention. Le sol est un béton strié et il a été coulée après avoir bien vérifié que tout fonctionnait. Il est couvert d'un peu de sciure pour ne pas glisser.
[Contention des bovins] Une installation faite maison de haut niveau
Depuis dix ans, le Gaec des Reclous est équipé d’une belle installation associant bois et métal, complétée par un quai de…
« Egalim 2 est un choc culturel » selon Bruno Dufayet, président de la FNB
Dans les allées du Sommet de l’élevage, le président de la fédération nationale bovine est revenu sur la loi Egalim 2 qui va…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande