Aller au contenu principal
Font Size

Le coût des antiparasitaires est plus élevé en élevage allaitant que laitier

Dans le Cantal, une enquête sur les habitudes de traitement antiparasitaire des élevages bovins a été menée par le GDS.

ATTENTION, une erreur s’est glissée dans ce tableau, le coût moyen de traitement contre les strongles gastro-intestinaux avec un produit injectable n'est pas de 0,36 € pour 100 kilos de poids vif mais de 1,19 €/100 kg.
ATTENTION, une erreur s’est glissée dans ce tableau, le coût moyen de traitement contre les strongles gastro-intestinaux avec un produit injectable n'est pas de 0,36 € pour 100 kilos de poids vif mais de 1,19 €/100 kg.
© Infographie Réussir

Grâce aux différentes données recueillies dans les soixante élevages enquêtés en 2013 à l'initiative du GDS (groupement de défense sanitaire) du Cantal, il a été possible d'établir un coût moyen des différentes solutions possibles pour les traitements antiparasitaires (injectable, oral, pour-on), en ramenant ce chiffre aux 100 kg de poids vif traités. « Les pour-on
sont nettement plus onéreux que les produits injectables et buvables. Par ailleurs, les antiparasitaires qui ont une rémanence de plusieurs mois, ont un coût très élevé », explique Adelaïde. Pour autant, ce sont les produits en pour-on qui sont souvent les plus appréciés par
les éleveurs et c'est avant tout lié à leur facilité d'application. L'enquête a ensuite permis de chiffrer le montant des frais en antiparasitaires ramené à l'UGB en faisant le distinguo selon la finalité lait ou viande du troupeau. Les élevages allaitants pris en compte dans l'échantillon sont à une moyenne de 9,7 euros hors taxes par UGB contre 4,3 euros hors taxes par UGB pour les élevages laitiers. « Ceci peut s'expliquer par le fait que les éleveurs allaitants ont tendance à traiter systématiquement les mères, alors que peu d'éleveurs laitiers le font pour les vaches adultes. Pour cette dernière catégorie, ils raisonnent davantage au cas par cas. De plus,
en élevage allaitant, les broutards représentent une catégorie d'animaux supplémentaire à traiter, et plus d'un tiers des lots de broutards est vermifugé deux, voire trois fois dans l'année. »

 

 

 

 

 

 

Voir aussi article " Des traitements antiparsitaires insuffisamment raisonnés ".

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Les systèmes les plus rémunérateurs ont joué systématiquement sur une part suffisante de céréales autoconsommées (>50 % des concentrés consommés de l’atelier), sur une bonne gestion du poste mécanisation, une productivité des UGB correcte et une productivité de la main-d’œuvre satisfaisante. © C. Delisle
Systèmes d'élevage bovins viande, quelle rentabilité ?
Un traitement statistique des coûts de production, collectés sur trois ans dans les Pays de la Loire et en Deux-Sèvres, a permis…
jeunes bovins ration pommes de terre
Des pommes de terre à saisir pour nourrir le troupeau allaitant
Des disponibilités importantes de tubercules se présentent cette année pour l'alimentation animale. Daniel Platel de la chambre d…
Cinq alternatives à la paille pour la litière des bovins viande
Les disponibilités en paille s'annoncent moins importantes et plus précoces pour la campagne 2020. Différentes possibilités…
Vignette
Un bâtiment d’engraissement « caniculo-compatible »
Pour conforter une installation, le Gaec Civade dans le Cher a investi dans un bâtiment d’engraissement. Entièrement réalisé en…
« Les vaches boivent beaucoup plus naturellement dans les bacs collectifs de la nouvelle stabulation », observe l’éleveur. © R. Corneloup
Rémy Corneloup : "des abreuvoirs collectifs et un compteur d'eau"
Rémy Corneloup, éleveur à Curbigny en Saône-et-Loire, a opté pour un système d’abreuvement collectif, afin d’offrir une eau en…
Le concours national Charolais adultes reporté, le concours des veaux aménagé
Le conseil d’administration du Herd Book Charolais réuni le 25 juin a décidé de reporter le concours national des adultes à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande