Aller au contenu principal

Crucifères fourragères
Le colza fourrager donne très vite du fourrage à l´automne

Semé en été, le colza fourrager fournit en deux à trois mois un fourrage très semblable au chou fourrager.


Tout comme le chou fourrager, le colza fourrager s´utilise en affourragement en vert ou en pâturage rationné, avec les mêmes précautions. Mais sa croissance est plus rapide que celle de son cousin.
« Implanté en été après une céréale, il peut être très utile pour pallier un manque de stock fourrager », selon le GNIS. Ce qui a pu être vérifié pas plus tard que la saison dernière : « En deux à trois mois, le rendement atteint quatre à cinq kilos de matière sèche ».
Le colza fourrager n´exige qu´un travail du sol sommaire, et peut aussi se semer en direct. La dose à semer est de huit à dix kilos par hectare. Son développement rapide, quand il est semé l´été, permet le plus souvent d´étouffer les adventices. Il est peu exigeant en fumure.
©F. d´Alteroche


Le colza fourrager est un aliment riche
Au stade feuillu, le colza fourrager est riche, à raison de 12-13 % de matière sèche, de 0,91 UFl, 0,89 UFV, 124 g de PDIN et 97 g de PDIE par kilo de matière sèche (source Inra). La teneur en matières azotées peut varier selon l´importance de la fumure apportée.
Si l´exploitation du colza n´est pas terminée en fin d´hiver, quand les bovins ressortent à l´herbe, il est possible de l´enfouir. Il améliore la structure du sol, et peut restituer soixante à quatre-vingts unités d´azote par hectare.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Philippe Bosc. "L'association ray- grass hybride + trèfle violet est comme toutes les prairies et céréales mise en place en semis direct sans aucun travail du sol et ceci depuis 26 ans." © F. d'Alteroche
"Je sème mes prairies sous le couvert d'un méteil"
Des fourrages de qualité sont déterminants pour favoriser la fertilité et avoir des vêlages les plus groupés possible. Philippe…
pâturage vaches allaitantes sécheresse
Semae : dix voies d’adaptation des systèmes fourragers au changement climatique

Dans un communiqué du 15 avril, Semae -…

Bernard Ducros. « Nous sommes à l’optimum pour la valorisation des bêtes. Notre prochain challenge va être de réduire les charges. » © B. Griffoul
Du veau d’Aveyron en autonomie complète
Dans le Tarn, Bernard Ducros élève seul 100 vaches en système veau d’Aveyron et du Ségala et produit la totalité de l’…
Des fiches pour réussir son bâtiment logettes en vaches allaitantes
Communes dans les élevages laitiers, les stabulations à logettes sont nettement moins fréquentes dans les systèmes allaitants. L’…
Quentin Dupuis. « On renouvelle nos prairies au fur et à mesure, en intégrant des légumineuses. Les trèfles violets et blancs correspondent bien à notre exploitation. » Tous les lots sont conduits en pâturage tournant. © C. Delisle
[Légumineuses] "De la protéine dans 60 % des prairies temporaires"
Chez Didier et Quentin Dupuis à Vausseroux dans les Deux-Sèvres, l’herbe est une culture aussi importante que les céréales. Pour…
Le marché du jeune bovin en Europe devient plus fluide
Les prévisions de production pour 2021 sont à la baisse chez tous nos partenaires européens sur le marché du jeune bovin. Et la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande