Aller au contenu principal

Races bovines
Le cap des 10 000 IAP en Rouge des Prés


L´activité de l´Upra Rouge des Prés se concentre sur un noyau d´éleveurs motivés et dynamiques. Le nombre de vaches inscrites à l´Upra est passé de 7 918 en 2004 à 7 501 en 2006, ce qui représente une baisse de 2 à 3 % par an. A l´occasion d´une assemblée générale bien animée avec 120 personnes, ce phénomène, dû aux départs en retraite, au désintérêt de certains et à l´obligation, à partir de 2008, d´être connecté pour accéder à l´Upra, n´a pas été jugé alarmant. « L´Upra peut trouver un équilibre en ne fonctionnant qu´avec des éleveurs très impliqués dans les actions. »
Le domaine des Rues dans le Maine-et-Loire devrait accueillir l´Upra et la station d´évaluation en 2008 ou 2009. ©Upra Rouge des Prés

Un organisme de sélection pour 2008
Le cap des 10 000 IAP a été passé pour la race en 2006. « Les efforts pour adapter le catalogue de taureaux d´insémination à la demande, surtout vers les vêlages faciles, portent leurs fruits », analyse Albéric Valais, directeur de l´Upra. La constitution de l´organisme de sélection est toujours en phase de préparation. « Nous partons d´un fonctionnement très harmonieux avec Rouge des Prés sélection, Amélis et Genoé. Nous pensons être prêts pour janvier 2008. »
Labellisé pôle d´excellence rurale en décembre 2006, le projet porté par le Pays du Haut-Anjou ségréen vise à rassembler sur les lieux de la création de la race par Olivier de Rougé les organisations professionnelles. Le domaine des Rues, sur la commune Chenillé-Changé, devrait entrer en travaux dans le courant de 2007. Le déménagement de la station d´évaluation et des bureaux de l´Upra est prévu pour 2008 ou 2009.
La race célèbrera d´ailleurs en 2008 le centenaire de la création de la société des éleveurs et du livre généalogique. Une grande fête se prépare à cette occasion. « Il y aura des manifestations en ferme, au domaine des Rues, au Salon à Paris et à l´occasion d´un grand concours national que nous souhaitons organiser sur le nouveau foirail de Chemillé en septembre 2008. » Le Concours national de cette année est pour sa part prévu en septembre en parallèle du Festival de la viande d´Évron.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Prix des céréales : les raisons de la flambée des cours
Grandes Cultures
Blé, orge, maïs : les prix de l'ensemble des marchés des céréales ont connu une hausse brutale ces dernières semaines. Cette…
filet brise-vent
Plan de relance : des aides pour la biosécurité et le bien-être animal
Le volet agricole du plan de relance comprend une mesure « pacte biosécurité et bien-être animal ». Le dispositif sera piloté par…
Sophie et Michel travaillent avec leur fils Baptiste. Cette année, les laitonnes ont du être rentrées dès octobre à cause des fortes pluies. © S. Bourgeois
Une perte sensible d’efficacité économique pour un système broutards dans la Nièvre
Michel et Sophie Durand conduisent à Ougny dans la Nièvre, un système herbager avec 165 vêlages et vente de broutards lourds. À …
Cette année, la campagne de vêlages se passe vraiment bien avec 85 % de vêlages sans aide, et les retours en chaleurs sont nettement plus rapides qu’auparavant. Pour certaines, c’est quinze jours après le vêlage. © S. Bourgeois
Une approche globale pour une reproduction au top
Des vaches bien préparées au vêlage retournent vite en chaleurs. C’est l’expérience qu’a faite Jean-Michel Michelot, éleveur dans…
Le plan protéines n’oublie pas l’herbe

La stratégie nationale protéines végétales, dévoilée le 1er décembre vise à réduire la…

"Un veau qui ne se lève pas se remarque rapidement ce qui permet de le prendre en charge sans délai », soulignent les éleveurs interrogés sur leur conduite de limitation des tétées. © C. Delisle
Y a-t-il un intérêt à limiter l’accès des veaux à leurs mères ?
Dans le cadre du projet Optirepro, l’Institut de l’élevage et la chambre d’agriculture des Pays de la Loire se sont penchés sur…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande