Aller au contenu principal

Marché mondial
Le brésilien JBS restructure ses usines

Après une phase fulgurante d’acquisitions, le géant brésilien, leader mondial de la viande bovine, semble désormais s’attacher à sa consolidation.

© source : FranceAgriMer

En quinze ans,le groupe brésilien est devenu un géant, sans commune mesure avec les autres grandes entre- prises du secteur viande. JBS est présent sur les cinq continents et occupe une position très importante en Argentine, en Australie et aux Etats-Unis. S’il s’est, dans ce mouvement, diversifié dans les secteurs porcs et volailles,JBS reste majoritaire- ment organisé sur la viande bovine.

«JBS est un colosse aux pieds d’argile», analyse Isabelle Bineau d’Ubifrance. «Une entre- prise d’une telle ampleur, qui est partout, est forcément très difficile à piloter sur un marché mondial aussi compétitif.» De plus, l’endettement du groupe est très important, et l’action a sévèrement chuté depuis son introduction en bourse en 2007. Au cours de l’année 2010, les taux de change étaient défavorables à JBS, et le groupe a subi comme tout le monde, les hausses des matières premières de l’alimentation animale. La fermeture de la frontière russe a aussi pesé sur les résultats.

Un monstre aux pieds d'argile

JBS a failli racheter en 2010 l’américain Sara Lee sans y parvenir. Entre janvier 2008 et mai 2011, une association entre JBS et le numéro un de l’Italie, Inalca, avait été constituée. Elle permettait à JBS de mettre pour la première fois un pied sur le marché européen. Les deux entreprises se sont maintenant séparées. JBS est cependant toujours présent sur le marché italien,car il contrôle Rigamonti,un fabricant de charcuterie.

«Au deuxième trimestre 2011, le groupe annonçait des pertes. Il est obligé de se restructurer pour gagner en efficacité», explique Isabelle Bineau. Les investissements seront réduits pour 2012. La Banque nationale du développement du Brésil - banque publique - qui a financé une bonne partie des opérations conclues ces dernières années, va devenir le principal actionnaire du groupe en portant sa participation de 25 à 35%, soit davantage que la famille fondatrice Batista. L’Etat brésilien conforte ses grandes entreprises.

«Comme nombre d’autres ‘global players’, JBS s’oriente vers des nouveaux produits de deuxième transformation, à plus forte valeur ajoutée et mieux adaptés au marché brésilien qui évolue vers ce type de demande», analyse aussi Isabelle Bineau.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Julien Denormandie sommet de l'elevage
FNB : "Un contrat écrit obligatoire pour toutes les catégories de bovins d'ici fin 2022"
Selon un communiqué de la FNB, Julien Denormandie a annoncé lors de sa visite au Sommet de l'Elevage qu'au 1er janvier 2022,…
Maïs « coupe haute » : un fourrage plus concentré à bien rationner
Alors que les ensilages de maïs sont prometteurs cette année, Arvalis fait le point sur la technique de récolte de l'ensilage de…
Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine
Bruno Dufayet, Fédération nationale bovine : « Des signaux de marché au vert, les prix doivent sortir du rouge »
A quelques jours du Sommet de l’Elevage, le président de la Fédération nationale bovine estime que toutes les planètes sont…
Déchargement de broutards français dans un atelier italien - En Italie, la conjoncture actuelle est favorable avec des niveaux de prix nettement plus élevés que ce qui est habituellement pratiqué à cette période de l’année.
Trop peu valorisés, les broutards sont moins nombreux
Le prix du maigre a gagné quelques centimes en fin d’été mais ne progresse pas dans les mêmes proportions que les femelles finies…
Le parc d’attente est un demi-cercle à barrière poussante sécurisée permettant au choix d’orienter les animaux vers un parc, vers le quai de chargement ou vers l’entrée du couloir de contention. Le sol est un béton strié et il a été coulée après avoir bien vérifié que tout fonctionnait. Il est couvert d'un peu de sciure pour ne pas glisser.
[Contention des bovins] Une installation faite maison de haut niveau
Depuis dix ans, le Gaec des Reclous est équipé d’une belle installation associant bois et métal, complétée par un quai de…
vaches blondes au pâturage
[PAC 2023] Ce que l’on sait de l’aide couplée bovine pour les troupeaux allaitants
L’Institut de l’Elevage a présenté lors d’une conférence au Sommet de l’Elevage les informations disponibles sur la future aide…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande