Aller au contenu principal
Font Size

Gestion administrative
Le bon vieux carnet et le « pocket » informatique


Pour enregistrer les informations provenant de l´élevage, depuis les prés ou la stabulation, le carnet qui tient dans la poche a fait ses preuves. Il permet à chacun de personnaliser sa façon de noter les choses. Mais il n´est pas bien adapté à lui tout seul au partage des informations avec des associés ou d´autres interlocuteurs tels que le vétérinaire, le technicien. Il se peut aussi que l´information soit incomplète. Les informations notées sur du papier dans les stabulations ou dans les champs ont d´autre part l´inconvénient non négligeable de devoir obligatoirement être recopiées ultérieurement au bureau. Le recopiage est une source d´erreur. Pour limiter ceci, quelques outils d´enregistrement des données sur support papier ont été mis au point (se renseigner auprès des GIE et des chambres d´agriculture). Ils permettent, grâce à une présentation sous forme de cases à cocher ou à remplir, de n´oublier aucun élément de l´information, voire d´éviter d´avoir à recopier grâce à un papier carbone. On peut aussi préférer un PDA (personal digital assistant).

Un « pocket » pour remplacer le carnet papier
Fabrice Bony, éleveur de Charolaises à Briffons dans le Puy de Dôme, a opté dès le départ pour un « pocket », un petit outil de consultation et d´enregistrement portable de la taille d´une machine à calculer qui permet de remplacer l´habituel carnet en papier de l´éleveur. Avec cet outil il peut enregistrer à l´étable ou dans les pâtures tout ce qui peut être fait ou à faire sur chacun des animaux du troupeau. Même s´il a été conçu pour un usage de terrain, ce pocket reste relativement fragile. « Je l´ai toujours sur moi. Mais quand je me rends aux bâtiments pour les soins aux animaux, je le mets dans l´armoire à pharmacie et une fois le travail terminé, je ne l´utilise que lorsque j´ai quelque chose à noter relatif aux soins aux animaux ou aux éventuelles commandes de boucles. Ceci étant, j´ai choisi de tout noter par l´intermédiaire de mon `pocket´. Ce que j´ai fait dans la journée, les rendez-vous, la conduite du troupeau. C´est mon agenda au quotidien. Je complète généralement ce travail chez moi le soir en rentrant. Ça me donne des repères d´une année sur l´autre. »
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Bâchage des silos : des pistes pour dégager les pneus
Machinisme
La bonne conservation du tas d’ensilage passe par la pose d’une couverture parfaitement hermétique. Si la qualité des bâches est…
L’intérêt de l’épeautre en alimentation du troupeau allaitant tient à la présence des glumes.
L'épeautre, une céréale qui n'apporte pas que de l'énergie
Par la présence des enveloppes du grain riches en cellulose, l’épeautre est utile en engraissement pour sécuriser la ration. Il…
carte Arvalis estimation date de début de récolte du maïs ensilage
Les ensilages de maïs pourraient débuter plus tôt que prévu
Arvalis a publié une carte des dates de début possible des chantiers d'ensilage de maïs. Ce sera autour du 20 août en Rhône-Alpes…
broutards charolais au pré
L'offre en broutards restera limitée dans les prochains mois

Au 1er juin 2020, on dénombrait 511 000 mâles de race allaitante âgés de 6 à 12 mois dans la BDNI : un effectif en recul de 3…

David Durand, éleveur au GAEC des Gariottes (à gauche) et Christophe Seringe, technicien d’élevage à la SCA Le pré vert (à droite), un tandem de choc pour développer le veau rosé bio. © E. Durand
Le veau rosé bio comme alternative au broutard
Le veau rosé bio s’est développé depuis une dizaine d’années dans le Sud-Ouest. Pour le Gaec des Gariottes en Corrèze, cette…
Le marché des reproducteurs bovins allaitants à l’heure du coronavirus
Sur le marché intérieur, le commerce des bovins reproducteurs allaitants est pénalisé par la décapitalisation, la mauvaise…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande