Aller au contenu principal

A Lanaud, un taureau limousin adjugé à 17 200 euros

Les premières ventes aux enchères de la campagne 2022-2023 de la race limousine se sont déroulés les 16 et 17 novembre, dans le ring des ventes du Pôle de Lanaud, dans la Haute-Vienne et simultanément sur internet. Un lancement de campagne réussi pour la trente huitième.

Smart, fils de Joli TA PS sur Naucelle TA PS, est un taureau puissant et complet, excellent dans son dessus et dans son quartier arrière.
© Interlim

La vente de la première série de la campagne 2022-20023 comptait 171 veaux limousins (82 RJ et 89 Espoirs) en provenance de 127 élevages issus de 38 départements.

Pour ouvrir le bal de cette campagne, les veaux qualifiés « Espoirs » étaient proposés en ouverture. Les enchères se sont déroulées simultanément en présentiel et sur internet. Le ring des ventes était plein et comptait en plus sur 220 acheteurs potentiels connectés sur le site d’enchères en ligne.

Tous les jeunes taureaux ont trouvé preneur (75 dans le ring er 14 en ligne). « Un taux de vente inédit pour une vente Espoirs de la 1e série », s’enthousiasme Interlim Génétique Service. La moyenne des prix s’établit à 3 533 €, avec un prix médian à 3 300 €, valeurs en hausse. Quinze taureaux ont été acquis par des acheteurs étrangers (Belgique, Espagne, Italie, Lituanie, Luxembourg, Pologne et Portugal).

Le top price revient à Starsky Espoir, né au Gaec Pro-Lim, dans la Haute-Vienne et acheté 6700 € par Hugues Daviet, éleveur dans l’Indre.

Un autre mâle qualifié Espoir a atteint la barre symbolique des 6 000 € : Satino BL, né chez Jean-Pascal Béranger en Loire-Atlantique et acheté par Marc Schmitz, situé au Luxembourg.

 

Carton plein pour les ventes

« Au lendemain des Espoirs, les RJ ont fait leur entrée dans le ring le jeudi 19 novembre 2022. Le ring des ventes était de nouveau bondé alors que plus de 300 acheteurs potentiels étaient connectés sur le site d’enchères en ligne. »

Tous les animaux ont également trouvé preneur : 62 ont été vendus dans le ring et 20 en ligne, pour une moyenne de prix de 6 216 € et un prix médian de 6 000 €.

Le top price de la vente a été attribué à Smart, né à l’EARL Rouchès dans l’Aveyron, Il a été adjugé 17 200 € à l’EARL Hérisson (Sarthe) et à Gildas Larno (Morbihan) au terme d’enchères très disputées.

Deux autres jeunes taureaux ont franchi la barre des 12000 € :

  • Soleil, né au Gaec Dublanc (Haute-Vienne), est un fils d'Orient TA PS sur Nectarine RR. Il a été acheté 12 000 € en copropriété par le Gaec des Mézandray, la SCEA Quenet, l’EARL RD et Jean-François Poutrel (Ille-et-Vilaine).
  • Starsky, né à l’EARL Pastorino (Indre-et-Loire), rejoint les cheptels du Gaec Lagautrière 23 et de l’EARL Dessasure, tous deux basés dans la Creuse, pour 12 200 €.

 

« Au total, sur cette première série, vingt-deux jeunes taureaux, soit 13%, sont exportés dans huit pays différents ».

Les plus lus

Bovins viande : un revenu 2022 bas, sauf pour les systèmes avec cultures
L'Institut de l'Elevage a simulé sur cas-types le revenu 2022 des élevages bovins viande. Hausse des prix des bovins et hausse…
« Le marché italien et le développement de primes spécifiques à la vache allaitante, ont véritablement permis le maintien et le développement du naissage en France, notamment dans les zones défavorisées », souligne Philippe Chotteau, chef du département économie de l’Institut de l’élevage.
Bovins viande : vers un retour aux faibles effectifs des années 1980 ?
Rétrospective avec Philippe Chotteau, chef du département économie de l’Institut de l’élevage, sur les évènements qui ont jalonné…
taureau race limousine
A Lanaud, quatre taureaux limousins vendus aux enchères plus de 15 000 euros
100 % des veaux ont été vendus lors des enchères pour la deuxième série de taureaux limousins issus de la station nationale de…
Stéphanie Mocques-Goure donne la priorité aux résultats économiques. Sur son exploitation, tout est géré au mieux pour limiter les charges et pouvoir se dégager un revenu.
Bovins viande : « Je veux vivre de mon métier »
À Beaufort-en-Anjou dans le Maine-et-Loire, Stéphanie Mocques-Goure a transformé en profondeur son système pour réussir à se…
Les cours des broutards charolais stabilisés à haut niveau
Les cours des broutards charolais stabilisés à haut niveau
Durant les derniers mois de l’année 2022, les cours des broutards sont restés stables ou ont à peine diminué.
Avant de faire entrer les animaux dans les cases, il convient d’étaler avec un godet une dizaine de centimètres d’écorce broyée puis de « pailler » une à deux fois par semaine.
Des écorces de bois comme alternative à la paille
Les plaquettes de bois ne sont pas le seul produit issu de la biomasse forestière à pouvoir être utilisé comme alternative à la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande