Aller au contenu principal

Bovins Viande : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière viande bovine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches al

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

La vaccination plutôt bien perçue

Maladies respiratoires. Une enquête a été menée pour analyser la perception de la vaccination par les éleveurs. Elle est bien perçue par les engraisseurs, mais les naisseurs émettent certaines réserves.

Le futur projet « Welhbeef » visera à combiner les pistes de solution : diminuer le stress, améliorer l’immunité et expérimenter une démarche filière depuis le naisseur jusqu’à l’engraisseur.
© F. d'Alteroche

Les maladies respiratoires sont le problème n° 1 dans les ateliers d’engraissement. Vacciner les broutards de façon préventive est une solution mise en place par beaucoup d’éleveurs. Elle renforce l’immunité des animaux maigres et les rends plus résistants aux pathogènes, en particulier au cours des premières semaines suivant la mise en lot, période la plus à risque. Pour mieux connaitre leur perception de la vaccination, l’Institut de l’élevage a réalisé en 2015 une enquête auprès de 32 éleveurs naisseurs et/ou engraisseurs, 6 négociants et 6 vétérinaires. « La vaccination est plutôt bien perçue. 90 % des éleveurs vaccinaient leurs animaux. 70 % considéraient que « ça coûte cher, mais c’est rentable », et 10 % considéraient que c’est inutile », expliquait Béatrice Mounaix, chef de projet bien-être animal à l’Institut de l’élevage, à l’occasion de la conférence Grand Angle Viande organisée en novembre dernier par ce même Institut.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Vignette
Un atelier de 550 jeunes bovins rentable
Vincent et Hervé Douillard ont fait évoluer leur système d’engraisseur spécialisé de jeunes bovins vers davantage d’autonomie…
Vignette
« La filière s’est reposée sur ses lauriers pendant des années »
Michaël Sarcou, chef de marché veaux de lait sous la mère à la Capel en Corrèze, souligne que le veau de lait sous la mère aura…
Vignette
Un été apocalyptique dans bien des départements
Déjà éprouvée dans bien des départements par un été et un automne 2018 trop chauds et trop secs, la météo détestable de 2019 va…
Vignette
"À deux pour faire vêler 200 vaches"
Au Gaec Bretaudeau Coutant dans les Deux-Sèvres. Damien Bretaudeau et Mathieu Coutant font vêler 200 Charolaises faciles à vivre…
Vignette
"La Blonde d’Aquitaine est la vedette de Cournon"
Après une première en 2012, le National Blond d’Aquitaine sera pour la seconde fois organisé à Cournon. Le point sur l’actualité…
Comprendre l'immunité pour la préserver
Lait
La capacité d'un organisme à se défendre seul face à des agents infectieux dépend d'abord de sa bonne santé, rappelle Gilles…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande