Aller au contenu principal
Font Size

Agriculture/Environnement
La Sopave ouvre une seconde ligne de débourbage pour le recyclage des films plastiques


Basée à Viviez, dans l´Aveyron, la Société pour l´amélioration et la valorisation de l´environnement (Sopave) est spécialisée dans le recyclage du plastique et notamment les films plastiques agricoles. Pour permettre le développement de son activité, elle a récemment installé une seconde ligne de débourbage de ce type de plastique qui devrait lui permettre d´atteindre une capacité annuelle de traitement des films agricoles de 30 000 tonnes/an. « Chaque année, la France consomme 77 000 tonnes de films plastiques agricoles générant 140 000 tonnes de déchets compte tenu du taux de souillure observé », fait observer cette entreprise. Une bonne partie de ces déchets sont au final brûlés ou enfouis ou, pire encore, terminent en guirlande dans les fils de fer barbelés, contribuant de fait à donner une mauvaise image de l´élevage. Pourtant, une loi souligne qu´il est interdit d´abandonner ou de brûler à l´air libre tout déchet plastique agricole.
©S. Bourgeois


Pour remédier à ces nuisances, la Sopave rappelle que son activité de recyclage concerne, dans les régions d´élevage, les films d´ensilage, d´enrubannage, de sacs d´engrais de 50 kg et les poches intérieures des bigs bags. Après traitement, ces produits permettront d´obtenir des granules, eux-mêmes transformés en sacs de collecte et sacs à déchets 100 % recyclés et recyclables. « Une tonne de plastique issue de films plastiques agricoles usagés permet de réaliser 300 à 400 kg de films, soit 13 500 sacs de 50 litres ou 7000 sacs de 100 litres », souligne la Sopave.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Les systèmes les plus rémunérateurs ont joué systématiquement sur une part suffisante de céréales autoconsommées (>50 % des concentrés consommés de l’atelier), sur une bonne gestion du poste mécanisation, une productivité des UGB correcte et une productivité de la main-d’œuvre satisfaisante. © C. Delisle
Systèmes d'élevage bovins viande, quelle rentabilité ?
Un traitement statistique des coûts de production, collectés sur trois ans dans les Pays de la Loire et en Deux-Sèvres, a permis…
jeunes bovins ration pommes de terre
Des pommes de terre à saisir pour nourrir le troupeau allaitant
Des disponibilités importantes de tubercules se présentent cette année pour l'alimentation animale. Daniel Platel de la chambre d…
Cinq alternatives à la paille pour la litière des bovins viande
Les disponibilités en paille s'annoncent moins importantes et plus précoces pour la campagne 2020. Différentes possibilités…
Vignette
Un bâtiment d’engraissement « caniculo-compatible »
Pour conforter une installation, le Gaec Civade dans le Cher a investi dans un bâtiment d’engraissement. Entièrement réalisé en…
rayon viande bovine bio grande distribution Leclerc
La viande bovine bio ignore la crise
L’agriculture biologique continue d’avoir le vent en poupe. Elle semble même surfer sur la vague à la faveur des critiques sur…
Le concours national Charolais adultes reporté, le concours des veaux aménagé
Le conseil d’administration du Herd Book Charolais réuni le 25 juin a décidé de reporter le concours national des adultes à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande