Aller au contenu principal
Font Size

Concours national
La Salers fait un retour en Chataigneraie

Saint Mamet la Salvetat, dans la Châtaigneraie cantalienne a accueilli fin septembre le 139° concours national Salers.

Saint Mamet la Salvetat, à quelques kilomètres au sud d’Aurillac accueillait fin septembre le dernier National Salers. Une petite infidélité à l’habituel site de Mauriac qui a favorisé la participation des éleveurs de la Châtaigneraie tandis que bien des habituels participants venus du nord Cantal ou du Puy de Dôme avaient déclaré forfait. « Il y a ici de belles infrastructures, bien adaptées à l’organisation de ce type de manifestation. Stratégiquement parlant, il était important de venir dans le sud du département. » expliquait Bruno Faure, directeur de l’Organisme de Sélection.


Dans cette partie du Cantal, les effectifs Salers ont en effet eu tendance à s’éroder ces dernières années au profit en particulier de la Limousine. L’amélioration de la conjoncture a ragaillardi le moral des troupes. Pour autant, l’embellie est bien timide sur le marché des animaux destinés à l’élevage avec des prix encore loin d’avoir évolué dans les mêmes proportions que ceux de la viande ou du maigre. A une époque, il fallait vendre un broutard croisé pour acquérir une velle Salers. Cette équivalence est encore loin d’être de mise.


« Les trésoreries sont encore tendues. Il faut attendre la fin de l’automne quand la campagne de vente des broutards sera plus avancée pour voir comment va évoluer la situation pour les animaux d’élevage. » expliquait Jean-Marie Fabre, président du Label Rouge Salers. En ce début d’automne, en dehors des élevages auvergnats, l’essentiel de la demande en génisses provient de la Belgique où des éleveurs de Blanc Bleu remettent en question le fonctionnement de leur troupeau.


Réduire le taux de croisement


Avec une conjoncture plus favorable, les responsables de la race espèrent voir redescendre le taux de croisement. Ce dernier épouse classiquement l’allure d’une sinusoïde avec un maximum en conjoncture défavorable. « On était à un peu plus de 60% l’an dernier en incluant les animaux hors base de sélection. Il faudrait pouvoir redescendre autour de 50% de façon à avoir un plus large choix au moment du tri des femelles de renouvellement et mieux approvisionner nos démarches qualité. » avançait Lionel Duffayet, président de l’OS. Les juges ont distingué des animaux de type élevage en mettant plus particulièrement en avant les fondamentaux de la race : qualité de bassin, aplombs solides, lignes de dos bien tendues.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Bâchage des silos : des pistes pour dégager les pneus
Machinisme
La bonne conservation du tas d’ensilage passe par la pose d’une couverture parfaitement hermétique. Si la qualité des bâches est…
L’intérêt de l’épeautre en alimentation du troupeau allaitant tient à la présence des glumes.
L'épeautre, une céréale qui n'apporte pas que de l'énergie
Par la présence des enveloppes du grain riches en cellulose, l’épeautre est utile en engraissement pour sécuriser la ration. Il…
carte Arvalis estimation date de début de récolte du maïs ensilage
Les ensilages de maïs pourraient débuter plus tôt que prévu
Arvalis a publié une carte des dates de début possible des chantiers d'ensilage de maïs. Ce sera autour du 20 août en Rhône-Alpes…
David Durand, éleveur au GAEC des Gariottes (à gauche) et Christophe Seringe, technicien d’élevage à la SCA Le pré vert (à droite), un tandem de choc pour développer le veau rosé bio. © E. Durand
Le veau rosé bio comme alternative au broutard
Le veau rosé bio s’est développé depuis une dizaine d’années dans le Sud-Ouest. Pour le Gaec des Gariottes en Corrèze, cette…
Le kéfir est distribué à la naissance puis une fois par jour pendant les deux jours suivants. © L. Lamarre
Le kéfir pour hygiéniser le tube digestif des veaux
Le kéfir est une boisson fermentée fabriquée à partir de lait ou de sucre. Son usage se développe beaucoup en élevage bovin ces…
Le marché des reproducteurs bovins allaitants à l’heure du coronavirus
Sur le marché intérieur, le commerce des bovins reproducteurs allaitants est pénalisé par la décapitalisation, la mauvaise…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande