Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Bonnes pratiques d´élevage
La nouvelle version de la Charte est lancée

La version 2007 prendra en compte la réglementation européenne du Paquet hygiène et la conditionnalité des aides PAC.


Lancée en 1999, revue en 2003, la Charte des bonnes pratiques d´élevage est en 2007 actualisée pour tenir compte de l´évolution du contexte réglementaire des élevages. Cette version va se mettre en place en douze à dix-huit mois, la version 2003 assurant entre-temps la transition. « Elle a pour but d´accompagner les éleveurs dans la mise en oeuvre du Paquet hygiène », explique Régis Chevallier, coprésident du comité national de la Charte. Un guide d´application du Paquet hygiène est en cours de finalisation au niveau de la profession et devait être envoyé à la DGAL en octobre ; il devrait être achevé dans un an et faire dans les deux cents pages. La Charte se veut en être l´explication claire et concise.
Contrôle externe
La nouvelle version de la Charte est d´autre part mise en cohérence avec la conditionnalité des aides PAC. « Elle devient ainsi un moyen de mieux se préparer à d´éventuels contrôles et donc un élément rassurant pour les éleveurs », estime Bernard Malabirade, coprésident du comité national de la Charte. Ainsi actualisée, la Charte passe de 35 à 48 points d´application répartis en huit chapitres. Six d´entre eux concernent les veaux d´élevage et de boucherie, ce qui représente la troisième nouveauté. La profession devrait par ailleurs proposer dans les prochains mois un dispositif national de contrôle par un organisme certificateur externe. Treize régions sur vingt avaient jusqu´à présent mis en place un contrôle externe(1). L´objectif est d´harmoniser et de généraliser les procédures, et aussi de faire face à la baisse importante des financements régionaux.
La nouvelle version de la Charte est mise en cohérence avec la conditionnalité des aides PAC. ©DR

Chiffres clés
. 125 000 éleveurs ont signé la Charte soit 80 % des détenteurs de plus de 20 vaches laitères et 59 % des détenteurs de plus de 20 vaches allaitantes
. 3500 techniciens formés et agréés


(1) 3 % des élevages audités + les GIE maîtres d´oeuvre et les organismes.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Vignette
La luzerne arrive en force au Gaec Combette
Au Gaec Combette, les surfaces en luzerne sont passées de 0 à 24 hectares en trois ans. Plusieurs raisons expliquent l’arrivée de…
Vignette
Une Roundhouse dans le paysage creusois
La première Roundhouse ou stabulation ronde est née en Creuse en 2017 au Gaec des Muriers. Plus d’un an après,…
Vignette
Un engraissement à l’herbe modifie-t-il la qualité de la viande ?
Un régime d’engraissement riche en herbe est plutôt favorable à la qualité nutritionnelle de la viande. Elle tend à être plus…
Vignette
[VIDEO] L'agroforesterie intraparcellaire pour modifier le climat de la parcelle
Planter des arbres à l’intérieur d’une parcelle de prairie répond à de multiples motivations. L’une d’entre elles est de créer…
Vignette
Six stratégies d’adaptation au dérèglement du climat
Face à des perspectives d’évolution du climat peu réjouissantes pour faire pousser la végétation dans de bonnes conditions,…
Vignette
Limousine : « Un lauréat des Sabots d'Or qui calcule tout »
Lauréat des Sabots d’Or en race Limousine en 2018, le Gaec Combelles est en recherche permanente de perfectionnement. Parmi les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande