Aller au contenu principal

Equarrissage
La nouvelle organisation du ramassage en ferme créee des remous

Les contrats ont été signés fin 2013 entre les sociétés d'équarrissage et les associations ATM. Mais Saria France/Siffda conteste ces contrats pour neuf départements.

© source : Interbev

La nouvelle organisation du ramassage des animaux trouvés morts en ferme se met en place. Des négociations avaient été entamées en avril 2013 entre les sociétés d’équarrissage et les associations ATM, et des contrats couvrant l’ensemble du territoire et portant sur deux ans ont été signés fin 2013.

 


Dans l’état actuel des choses, Saria France/Siffda traite 48,6 % des tonnages collectés, Atemax 44,8 %, Monnard 4,4 % et Sopa 2,9 %. Douze départements, que ce soit en partie ou sur la totalité du département, sont concernés par un changement de prestataire. Les associations ATM estiment qu’avec ces nouveaux contrats, la somme globale annuelle engagée pour toutes les filières a baissé de 9 %.

 


Mais le leader Saria France conteste le résultat de ces négociations pour neuf départements qu’elle a perdu (1). La société a engagé des démarches judiciaires. Le tribunal de grande instance de Paris rendra une décision, attendue pour courant février. Les associations ATM ont cependant affiché lors d’une conférence de presse début janvier leur confiance dans la procédure d’attribution des contrats.

 

(1) Ardèche, Côte d’Or, Dordogne, Haute-Loire, Mayenne, Haute-Saône, Manche, Saône-et-Loire, Sarthe.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

La Fédération Nationale Bovine incite les éleveurs à proposer au plus tôt des contrats à leurs acheteurs
A compter de 2022, l’obligation de contractualiser avec son premier acheteur dans le cadre de la loi Besson-Moreau également…
« J’ai envoyé mes propositions de contrats à mes négociants. Et vous ? »
David Moisan, éleveur de charolaises et président de la section viande bovine de la FNSEA de Loire-Atlantique a interpellé les…
Que nous réserve "l'année viande bovine" 2022 ?

2021 a été une année « bovine » contrastée. Après un début de printemps sec et frisquet, la météo s’…

Patrick Veysset
« Les charges de mécanisation par hectare augmentent avec la taille des exploitations bovins viande »
Patrick Veysset est économiste au centre Inrae de Theix dans l’unité mixte de recherche sur les herbivores. Il constate au fil…
Éric Fabre, éleveur dans le Cantal. « Les résultats ont été meilleurs sur les parcelles sursemées avec un travail du sol plus agressif et un passage de rouleau après les semis de fourragères. »
« Du semis direct de méteil et de fourragères dans mes prairies naturelles exposées à la sécheresse »
Les sécheresses successives ont contraint Éric Fabre, éleveur de 80 mères salers, dans le Cantal, à sursemer du méteil et des…
Top 5 des taureaux d’IA les plus utilisés en 2020 en races allaitantes

L’Institut de l’Elevage a analysé les…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande