Aller au contenu principal

Aménagement paysager
La loi impose des distances de plantation par rapport aux propriétés voisines


Le code civil réglemente dans son article 671 la distance de plantation des haies et autres végétaux en limite de deux propriétés voisines. Il stipule que les arbres de plus de 2 mètres de haut ne doivent pas être plantés à moins de 2 mètres de la limite de propriété. Cette distance passe à 50 centimètres pour les arbustes de taille inférieure ou maintenue inférieure à cette hauteur par une taille régulière.
Pour les propriétaires riverains des cours d´eau inscrits sur la nomenclature des voies navigables et flottables, la distance à respecter est de 9,75 mètres en retrait du côté du chemin de halage et 3,25 mètres sur le côté marchepied. Sur les autres cours d´eau notamment non navigables, ni flottables ou privés, toute plantation est soumise à la servitude de libre passage des pêcheurs, des engins de curage quand ils sont obligatoires.

Pour les lignes hautes tension, la distance des périmètres est de 3 mètres à proximité des lignes de moins de 50 000 volts et de 5 mètres à proximité des lignes de plus de 50 000 volts et seule EDF est autorisée à couper ou élaguer les arbres et branches dans le périmètre des lignes électriques (ou à le faire exécuter par un sous-traitant).
Pour les plantations le long des routes, le Maire d´une commune ou la DDE ont la possibilité d´ordonner la suppression ou la réduction de la hauteur des plantations dans la mesure où elles nuisent à une bonne visibilité.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Prix des céréales : les raisons de la flambée des cours
Grandes Cultures
Blé, orge, maïs : les prix de l'ensemble des marchés des céréales ont connu une hausse brutale ces dernières semaines. Cette…
filet brise-vent
Plan de relance : des aides pour la biosécurité et le bien-être animal
Le volet agricole du plan de relance comprend une mesure « pacte biosécurité et bien-être animal ». Le dispositif sera piloté par…
Sophie et Michel travaillent avec leur fils Baptiste. Cette année, les laitonnes ont du être rentrées dès octobre à cause des fortes pluies. © S. Bourgeois
Une perte sensible d’efficacité économique pour un système broutards dans la Nièvre
Michel et Sophie Durand conduisent à Ougny dans la Nièvre, un système herbager avec 165 vêlages et vente de broutards lourds. À …
Cette année, la campagne de vêlages se passe vraiment bien avec 85 % de vêlages sans aide, et les retours en chaleurs sont nettement plus rapides qu’auparavant. Pour certaines, c’est quinze jours après le vêlage. © S. Bourgeois
Une approche globale pour une reproduction au top
Des vaches bien préparées au vêlage retournent vite en chaleurs. C’est l’expérience qu’a faite Jean-Michel Michelot, éleveur dans…
Le plan protéines n’oublie pas l’herbe

La stratégie nationale protéines végétales, dévoilée le 1er décembre vise à réduire la…

"Un veau qui ne se lève pas se remarque rapidement ce qui permet de le prendre en charge sans délai », soulignent les éleveurs interrogés sur leur conduite de limitation des tétées. © C. Delisle
Y a-t-il un intérêt à limiter l’accès des veaux à leurs mères ?
Dans le cadre du projet Optirepro, l’Institut de l’élevage et la chambre d’agriculture des Pays de la Loire se sont penchés sur…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande