Aller au contenu principal
Font Size

Bovins viande
La Hereford a séduit une quarantaine d´éleveurs français

Adaptée à des systèmes d´élevage très extensifs, la race hereford fournit une viande précoce et persillée.


En France, environ 2000 animaux représentent la race hereford dont sept cent soixante- dix mères, selon le dernier RGA. La race est reconnue par l´administration française depuis 1975 et détient le code 85. Les trente-huit éleveurs à avoir choisi la Hereford sont répartis sur trente et un départements. « Il est très difficile de faire vivre notre association, à cause de notre dispersion géographique et du peu de moyens dont nous disposons », explique Christiane Caussan, présidente de l´association Hereford France. Depuis trois ans, cette responsable sent une certaine recrudescence d´intérêt pour la race. Ces éleveurs qui avaient déjà l´embarras du choix parmi les races locale, sont venus à la Hereford pour sa rusticité et sa docilité dans le contexte de systèmes très extensifs. « La Hereford est faite pour être conduite avec un minimum d´intrants », expliquent Christiane et Guy Caussan.
En France, très peu d´éleveurs les hivernent en bâtiment et pratiquement tous ont des animaux génétiquement sans cornes.
©S. Bourgeois

« La Hereford grâce à sa précocité donne une viande mûre »
«Avec des abris et une installation de contention vraiment basique, les Herefords se conduisent très facilement, explique G. Caussan. Les vaches sont si gentilles qu´elles vous laissent boucler au pré leur nouveau-né sans broncher. Un lot de taurillons à l´herbe se manipule de même sans aucune difficulté». L´hiver, les mères sont nourries uniquement au foin, à volonté. D´ailleurs, si leur conduite alimentaire n´est pas adaptée, elles prennent vite trop de rondeurs.
Les éleveurs vous diront qu´ils ont des frais vétérinaires minimes, que les vaches vêlent sans aide et que leurs besoins de compléments en finition sont très faibles.
Les vaches de réforme sont conformées R en général et donnent des carcasses allant de 300 à 350 kg en moyenne. Des taurillons de 20 à 23 mois donnent des carcasses d´environ 350 kg. Les références sont quasi-inexistantes car seulement 4 élevages adhèrent au contrôle de performances.
Chaque éleveur a trouvé une commercialisation satisfaisante, auprès d´un interlocuteur qui connaît cette race ou en vente directe. «La Hereford, grâce à sa précocité, donne une viande mûre, bien colorée et très persillée, dès l´âge de 24 à 30 mois," argumentent les Caussan.

Légende - La race hereford est reconnue par l´administration française depuis 1975 et compte aujourd´hui 770 vaches en France.




Association Hereford France,
4, avenue de la pointe de Graves,
33780 Soulac-sur-mer.
Tél. : 05 56 09 83 97 - fax : 05 56 09 93 10
e-mail : hereford@chez.com


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

L’intérêt de l’épeautre en alimentation du troupeau allaitant tient à la présence des glumes.
L'épeautre, une céréale qui n'apporte pas que de l'énergie
Par la présence des enveloppes du grain riches en cellulose, l’épeautre est utile en engraissement pour sécuriser la ration. Il…
carte Arvalis estimation date de début de récolte du maïs ensilage
Les ensilages de maïs pourraient débuter plus tôt que prévu
Arvalis a publié une carte des dates de début possible des chantiers d'ensilage de maïs. Ce sera autour du 20 août en Rhône-Alpes…
abattage à la ferme loire atlantique
L'AALVie lance un financement participatif pour son projet d'abattage à la ferme
L'association AALVie (abattage des animaux sur le lieu de vie) a dévoilé son projet lors d'une conférence de presse le 7 juillet…
broutards charolais au pré
L'offre en broutards restera limitée dans les prochains mois

Au 1er juin 2020, on dénombrait 511 000 mâles de race allaitante âgés de 6 à 12 mois dans la BDNI : un effectif en recul de 3…

David Durand, éleveur au GAEC des Gariottes (à gauche) et Christophe Seringe, technicien d’élevage à la SCA Le pré vert (à droite), un tandem de choc pour développer le veau rosé bio. © E. Durand
Le veau rosé bio comme alternative au broutard
Le veau rosé bio s’est développé depuis une dizaine d’années dans le Sud-Ouest. Pour le Gaec des Gariottes en Corrèze, cette…
Un seul gros bovin est traité à la fois et le temps entre la saignée et l’éviscération ne doit pas dépasser une heure. © AALVIE
Un caisson mobile pour abattre les animaux à la ferme
Depuis trois ans, des éleveurs de Loire-Atlantique et de Vendée préparent la mise en place de caissons mobiles pour abattre les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande