Aller au contenu principal

Bovins Viande : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière viande bovine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches al

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Marché du maigre
La France a une carte maîtresse


Au sein de l´Union européenne, la France est le pays qui détient le plus grand nombre de moules à veaux avec 4 millions de vaches allaitantes et presque autant de laitières. En 2004, l´élargissement de l´UE de 15 à 25 a ajouté un peu moins de 5 millions de vaches aux 30,6 déjà présentes. Mais cet apport a surtout renforcé le cheptel laitier. Le nombre de vaches allaitantes des 10 nouveaux états membres était d´un peu plus de 400 000 têtes l´an dernier, soit l´équivalent de deux gros départements allaitants français.
Au sein de l´Union européenne à 25, la tendance de ces dernières années est très nettement à la baisse du nombre de moules à veaux avec les conséquences que cela induit sur la production de viande. Une évolution largement liée à la hausse de productivité des vaches laitières. Elle permet de réduire l´importance des troupeaux pour produire le même quota. « En France, le nombre de vaches laitières diminue régulièrement de 50 000 à 100 000 têtes par an », a ainsi précisé Guy Cassagne. Pour les années à venir, cette évolution devrait se poursuivre. Les prévisions de l´Institut de l´élevage tablent sur une baisse de 10 % du nombre de laitières à l´échéance 2010. Cela porterait les effectifs à 21,1 millions de têtes contre un peu moins de 23 millions l´an dernier.
©G. Ritou

Un peu plus d´allaitantes en France
Pour les allaitantes la situation est différente. Actuellement l´essentiel de ce cheptel est concentré dans un nombre limité de pays, France en tête. L´évolution numérique des troupeaux sera probablement très liée aux différents choix réalisés par chaque pays membre en matière de découplage des aides et plus particulièrement sur le volet PMTVA. Pour 2010, les économistes de l´Institut de l´élevage tablent, dans leurs prévisions, sur une baisse de 5 % du troupeau allaitant européen. Une évolution qui épargnerait la France. Le troupeau hexagonal devrait progresser légèrement et gagner autour de 100 000 têtes pour arriver à 4,1 millions de têtes en 2010.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Vignette
La baisse de production se confirme
La décapitalisation bovine française se confirme, accentuée par l’impact sanitaire de la FCO. Les disponibilités en animaux…
Vignette
'L'exploitation' Travailler seul et améliorer la génétique
Francis Chopinaud, éleveur au Chaulsein en Creuse, est le chef d’orchestre d’une exploitation où tout a été pensé pour pouvoir…
Vignette
'Astuce' Un araseur de bouses et taupinières
À Saint-Aubin-en-Charollais en Saône-et-Loire, Simon Dumontet a réalisé un outil bien pratique pour niveler le sol et araser…
Vignette
"L'accord avec le Mercosur semble n'avoir jamais été aussi proche"
Dans un communiqué du 28 mai, la FNB appelle une nouvelle fois le gouvernement à répondre concrètement à ses interrogations. L'…
Vignette
De la sécurité avec des méteils semés sous couvert de prairies
Chez Denis Briantais en Indre-et-Loire. L’éleveur s’est relevé des crues de 2016 et a passé 2018 sans trop de problèmes, grâce en…
Vignette
En Argentine, cherche gaucho désespérément
Pour les propriétaires et gérants d’estancias, pas facile de trouver le gaucho idéal. Dur et mal payé, le métier peine à attirer…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande