Aller au contenu principal

Projections de la FAO
La demande mondiale en viande bovine en hausse sensible

Les derniers chiffres de la FAO montrent une progression de la demande mondiale en produits carnés d’ici à 2050, du fait entre autres, de la croissance démographique.

© infographie Réussir

Toutes espèces confondues, la demande mondiale en produits carnés devrait progresser de 73 % d’ici 2050. Ce fort accroissement des besoins concernera tout particulièrement la volaille. La demande en viande bovine devrait quant à elle progresser d’environ 58 % (voir graphique).

Il s’agit là de la dernière réactualisation des chiffres de la FAO dévoilés mi-décembre.Une demande en forte hausse liée à la croissance démographique mondiale et à la progression de la demande dans la plupart des pays en développement. Cette hausse sensible des besoins devrait s’accompagner de perspectives assez favorables pour les prix à la production. La raréfaction des ressources halieutiques et donc leur prévisible renchérissement devrait par ailleurs contribuer à renforcer ce phénomène.

ACCROÎTRE LA PRODUCTION PAR TÊTE

Cette demande accrue en produits carnés mais aussi en produits laitiers ne pourra être obtenue que par une augmentation de la productivité par animal. « L’essor de la production de l’élevage des 40 dernières années s’explique en grande partie par l’augmentation du nombre d’animaux élevés. Mais il est difficile de penser que l’on pourra couvrir la demande escomptée à l’horizon 2050 en élevant deux fois plus de volailles, 80 % de plus de petits ruminants, 50 % de plus de bovins et 40 % de plus de porcs tout en utilisant le même niveau de ressources naturelles qu’actuellement », explique le document de la FAO.

Pour cet organisme, les hausses de production nécessaires à la satisfaction des besoins en produits carnés des 9,15 milliards de terriens présents sur la planète en 2050 ne passeront donc pas uniquement par la croissance des cheptels. Les augmentations de production devront plutôt provenir d’améliorations susceptibles de doper l’efficience des systèmes d’élevage pour convertir les ressources naturelles en denrées alimentaires et de la réduction des déchets. Répondre à une demande croissante en protéines animales passera également par la nécessité de relever « un certain nombre de défis supplémentaires, notamment les sécheresses, les pénuries d’eau et d’autres effets liés aux évolutions du climat. »

La FAO souligne également la menace liée à l’arrivée de nouvelles maladies animales découlant de ces évolutions climatiques, mais également de l’accroissement des transports et échanges de marchandises favorisant la dissémination de certaines maladies.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Les litières sont composées de paille mais également de plaquettes forestières issues de l’entretien des nombreuses haies présentes sur le parcellaire avec le choix récent d’en laisser « monter » quelque unes pour conforter la ressource en bois sur pied et s’adapter aux évolutions du climat avec davantage d’ombre en été. © F. d'Alteroche
"Un maximum de productivité par UTH et par UGB avec mon troupeau Charolais"
Bonne productivité numérique, mortalité maîtrisée, croissances de bon niveau, vêlage à deux ans de plus en plus fréquent… Tous…
Le cadran de Saint Yrieix en Haute-Vienne a fermé ses portes
Inauguré en décembre 2019, le marché au cadran de Saint-Yrieix-la-Perche a cessé ses activités depuis le 1er avril dernier.  
pâturage vaches allaitantes sécheresse
Semae : dix voies d’adaptation des systèmes fourragers au changement climatique

Dans un communiqué du 15 avril, Semae -…

Philippe Bosc. "L'association ray- grass hybride + trèfle violet est comme toutes les prairies et céréales mise en place en semis direct sans aucun travail du sol et ceci depuis 26 ans." © F. d'Alteroche
"Je sème mes prairies sous le couvert d'un méteil"
Des fourrages de qualité sont déterminants pour favoriser la fertilité et avoir des vêlages les plus groupés possible. Philippe…
Bernard Ducros. « Nous sommes à l’optimum pour la valorisation des bêtes. Notre prochain challenge va être de réduire les charges. » © B. Griffoul
Du veau d’Aveyron en autonomie complète
Dans le Tarn, Bernard Ducros élève seul 100 vaches en système veau d’Aveyron et du Ségala et produit la totalité de l’…
Des fiches pour réussir son bâtiment logettes en vaches allaitantes
Communes dans les élevages laitiers, les stabulations à logettes sont nettement moins fréquentes dans les systèmes allaitants. L’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande